EN DIRECT - Coupe du monde féminine de football : que la fête commence !

, modifié à
  • A
  • A
L'équipe de France entame sa Coupe du monde vendredi soir, face à la Corée du Sud, au Parc des Princes.
L'équipe de France entame sa Coupe du monde vendredi soir, face à la Corée du Sud, au Parc des Princes. © Lionel BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :
Le coup d'envoi de la Coupe du monde féminine est donné vendredi soir, au Parc des Princes. Les Bleues, qui affrontent la Corée du Sud, espèrent triompher.
L'ESSENTIEL

Et si la France faisait coup double ? Un an après le sacre des Bleus lors de la Coupe du monde en Russie, leurs homologues de l'équipe de France féminine rêvent de les imiter, à domicile, lors du Mondial qui s'ouvre vendredi soir, à Paris, au Parc des Princes. Les joueuses de Corinne Diacre, qui auront pour premier adversaire la Corée du Sud, ne sont pas favorites de l'épreuve mais espèrent être portées par un élan populaire identique à celui qui avait accompagné les garçons, victorieux sur leurs terres de l'Euro 1984 et du Mondial 1998.

Soirée spéciale sur Europe 1 : De 20 heures à 23h30, aux côtés de Lionel Rosso, on vous fait vivre France-Corée du Sud, en public et avec tous nos experts !

Les trois infos essentielles :

  • La 8ème édition de la Coupe du monde féminine débute vendredi soir en France
  • À domicile, les Bleues affrontent la Corée du Sud lors du match d'ouverture, à 21 heures
  • Les États-Unis, tenants du titre, et l'Allemagne sont les deux grands favoris

Le programme des Bleues. Même si la journée est forcément particulière, les Bleues ne se préparent pas différemment d'un autre match. Les joueuses de Corinne Diacre ont eu droit à un réveil musculaire vers 10 heures, avant de déjeuner, en compagnie du président de la fédération Noël Le Graët, à la mi-journée. Après leur sieste, les Bleues auront l'occasion d'en savoir un peu plus sur la Corée du Sud, leur adversaire du soir, au cours d'une séance vidéo. Puis viendra le moment tant attendu : l'annonce des onze titulaires. Corinne Diacre dévoilera sa composition d'équipe à son groupe, avant d'effectuer sa traditionnelle causerie. Les Bleues partiront ensuite vers le Parc des Princes, à 19 heures.

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

"Tout le monde est derrière elles". Sur Europe 1, notre consultante et ancienne internationale, Sandrine Roux, s'est montrée optimiste pour le premier match des Bleues. "Elles ont pris conscience que tout le monde est derrière elles", estime Sandrine Roux, qui ne craint pas ce match d'ouverture contre la Corée du Sud. "C'est une équipe moyenne. Son meilleur résultat en Coupe du monde, c'était il y a quatre ans, éliminée justement en huitièmes de finale par les Bleues (3-0)", se rappelle notre consultante. "Ça reste une équipe moyenne, mais que veut dire une équipe moyenne quand on est en Coupe du monde ? Pas grand-chose. Je pense que ça va être une équipe très défensive", analyse-t-elle. Réponse dès 21 heures.

À la poursuite d'un premier titre. Des équipes du gotha mondial, la France est la seule à n'avoir jamais remporté la moindre médaille lors d'une grande compétition. La meilleure performance des Bleues au Mondial, ce fut une quatrième place, en 2011. Qu'à cela ne tienne, à Europe 1, nous pensons que c'est peut-être la bonne année pour rompre cette malédiction et aller au bout. Compétition à domicile, effectif riche et rodé aux victoires (sept joueuses de l'OL champion d'Europe dans le groupe), tableau plutôt favorable… il y a des motifs d'espoir !

Révisions de dernière minute. Quelle équipe a remporté la Coupe du monde en 2011 ? Combien de fois cette compétition a-t-elle eu lieu ? Et quelle Bleue n'a pas été sélectionnée par Corinne Diacre cette année, malgré son titre de meilleure buteuse du Championnat de France ? Il est encore temps de réviser, ou de prouver que vous êtes parfaitement au point, grâce à notre quiz.

De nouvelles règles en vigueur. La compétition sera également l'occasion de se mettre à la page côté règles du jeu : la Fifa les a mises à jour le 1er juin, et la Coupe du monde verra leur première application concrète. Une liste des situations dans lesquelles une faute de main doit être sifflée est ainsi établie : plus de sanction, par exemple, si le ballon rebondit sur une partie du corps d'un joueur ou d'une joueuse avant de toucher son bras ou sa main. Et en cas de températures trop élevées, l'arbitre peut proposer une "pause de rafraîchissement" aux équipes.

Les Françaises sont fin prêtes. Invitée vendredi matin d'Europe 1, la milieu offensive des Bleues, Gaëtane Thiney, a fait part de ses ambitions, à quelques heures du début de la compétition :  "On a fait une très bonne préparation physique, avec beaucoup d'entraînements sur une même journée, et des réveils matinaux", a-t-elle avancé. "Ce qu'il faut, c'est tenir jusqu'au 7 juillet". Le jour de la finale…

Entendu sur europe1 :
"On n'aura pas beaucoup de chances de rejouer une coupe du monde en France"

"On est dans les meilleures". Ne comptez pas sur le patron du football français pour calmer les ambitions. Invité exceptionnel d’Europe 1 vendredi matin, le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a confirmé qu'il visait grand.

"Je pense qu'on est dans les meilleures, avec des joueuses talentueuses, dont la moitié a gagné la coupe d'Europe avec Lyon", rappelle le patron de la FFF. Quatrième au classement mondial de la Fifa, l'équipe de France "est très complémentaire, avec un coach qui semble être au niveau de la gagne". Avec une telle équipe, "donner comme objectif un quart de finale n'aurait pas de sens", avance le président de la FFF. D'autant "qu'on n'aura pas beaucoup de chances de rejouer une Coupe du monde en France : avec cinq, voire six continents dans le foot, si ça revient en Europe, ce sera dans 24 ans !", rappelle-t-il.

Vingt-trois Bleues en conquête. L'emblématique défenseuse de l'Olympique lyonnais Wendie Renard, la capitaine et milieu de terrain Amandine Henry, la gardienne de but de l'OL Sarah Bouhaddi, les attaquantes Gaëtane Thiney et Eugénie Le Sommer… L'équipe de France version Mondial 2019 s'appuie sur plusieurs joueuses cadres, dont certaines connues du grand public, mais aussi sur des éléments plus jeunes et moins expérimentés. Europe 1 vous présente en images les 23 joueuses qui défendront les couleurs de la France

À quoi s'attendre ce soir ? Pour leur entrée dans le tournoi, les Bleues affrontent la Corée du Sud, vendredi. Et sur le papier, elles sont clairement favorites : l'équipe asiatique pointe à la 14ème place du classement Fifa et a connu un début d'année 2019 compliqué, avec quatre défaites, un nul et une seule victoire. Devant un Parc des Princes comble - 48.000 personnes sont attendues -, les Françaises auront aussi les statistiques de leur côté : le pays qui accueille le tournoi a toujours remporté son premier match dans l'histoire de la Coupe du monde féminine, à une exception près, en 1995.