Didier Deschamps sur Ribéry et l'épisode de la côte de bœuf en or : "Ça ne me viendrait pas à l'idée de filmer ce que je mange"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le sélectionneur des Bleus a reconnu sur Europe 1 être en décalage complet avec le comportement de certains footballeurs actuels sur les réseaux sociaux.
FACE AUX AUDITEURS

Didier Deschamps n'est pas un homme de réseaux sociaux. Invité exceptionnel de la nouvelle émission d'Europe "Face aux auditeurs", qui sera diffusée dimanche soir à 20 heures, le sélectionneur des Bleus a reconnu rester "en dehors de tout ça". Il a néanmoins accepté de réagir en quelques mots à la récente polémique qui a affecté l'un de ses anciens joueurs chez les Bleus, Franck Ribéry, dont la diffusion, la semaine dernière, d'une vidéo le montrant s'apprêter à déguster une côte de bœuf recouverte d'or a fait polémique.

"Une agressivité qui dépasse tout entendement". "C'est un monde un peu virtuel", a insisté le boss de l'équipe de France. "On s'expose, c'est anonyme, chacun peut dire ce qu'il veut, c'est d'une agressivité qui dépasse tout entendement. Mais, d'un côté, celui qui s'expose (sur les réseaux sociaux), il n'a qu'à pas s'exposer… On va donc tourner en rond." La publication de Franck Ribéry a en effet été à l'origine d'une avalanche de commentaires haineux, auxquels le joueur a répondu dans un texte d'une violence et d'une crudité inouïes. Son club, le Bayern Munich, a d'ailleurs indiqué vouloir le sanctionner sévèrement.

"Je ne vais pas parler en particulier de Franck Ribéry, ça peut être un autre joueur à un autre moment", a ajouté Didier Deschamps. "(Avec les réseaux sociaux), il y a un côté positif, c'est d'être connecté, d'avoir accès à quelqu'un à l'autre bout du monde. Mais, il y a comme un besoin de cette nouvelle génération de montrer… Moi, ça ne me viendrait pas à l'idée de filmer ou d'envoyer une photo de ce que je mange ou de l'endroit où je me trouve." Didier Deschamps a par ailleurs rappelé qu'il ne disposait d'aucun compte officiel, sur aucune plate-forme, et que tous les comptes circulant à son nom étaient donc de faux comptes.

Retrouvez l'intégralité de l'émission "Didier Deschamps face aux auditeurs d'Europe 1" dimanche, dès 20 heures.