Ballon d'or 2019 : "Ce trophée nécessite une centaine d’heures de travail sur à peu près six mois"

  • A
  • A
3:40
© Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
A l’occasion de la cérémonie de remise du prestigieux Ballon d’Or lundi, Laure-Isabelle Mellerio, présidente de la Maison Mellerio, qui fabrique le trophée depuis 1956, était invitée à raconter sa conception sur Europe 1. Le titre nécessite six mois de fabrication, une centaine d'heures de travail et cinq artisans de corps de métier différents.
INTERVIEW

Le Ballon d’Or 2019, qui récompense chaque année le meilleur joueur de ballon rond évoluant dans un championnat européen, sera remis lundi soir. Considéré comme la récompense individuelle la plus prestigieuse de la planète football, il est aussi connu pour le grand soin que demande sa conception. "Ce trophée nécessite une centaine d’heures de travail sur à peu près six mois", rappelle au micro d’Europe 1 Laure-Isabelle Mellerio, présidente de la Maison Mellerio, qui fabrique le trophée depuis sa création par le magazine France Football en 1956.

La valeur du Ballon d’Or est estimée autour de 13 000 euros aujourd’hui. "Ce titre mobilise cinq artisans différents", souligne Laure-Isabelle Mellerio. "Il n’est cependant pas entièrement composé d’or, il y a seulement une fine couche d’or qui l’enrobe." A l’origine spécialisée dans l’orfèvrerie, la maison Mellerio fabrique également les épées des Académiciens.

"A partir de 1983, la maison a cependant voulu en faire un trophée plus prestigieux"

"Au départ, le Ballon d’Or était beaucoup plus petit et sur un socle en bois", raconte Laure-Isabelle Mellerio. "A partir de 1983, la maison a cependant voulu en faire un trophée plus prestigieux. Il a donc été agrandi et nous avons choisi un socle de pyrite car c’est une pierre ornementale qui a la couleur de l’or." La dernière version du trophée date de 2003, année où Pavel Nedved a été sacré.