Toulouse : plusieurs centaines d'Insoumis défilent contre la privatisation d'ADP

  • A
  • A
Le groupe ADP est aujourd'hui possédé à 50,63% par l'État.
Le groupe ADP est aujourd'hui possédé à 50,63% par l'État. © ERIC PIERMONT / AFP
Partagez sur :
Les Insoumis, réunis ce week-end à Toulouse pour leur université d'été, en ont profité pour rappeler leur opposition à la privatisation du groupe ADP.

Plusieurs centaines de militants de La France insoumise, dont les députés Adrien Quatennens et Mathilde Panot, ont manifesté vendredi à Toulouse contre la privatisation d'Aéroports de Paris, à l'issue de la deuxième journée des Universités d'été de leur mouvement.

Les manifestants ont défilé en scandant des slogans tels que "Aéroport privatisé, démocratie bafouée", "Macron vend la France, un seul mot d'ordre : résistance", ou encore "On signe le capitole (de Toulouse), et Macron capitule", et brandissant des pancartes comme "Vade retro Vinci".

"On vend les bijoux de famille"

Le coordinateur de La France insoumise et député Adrien Quatennens a lui-même pris le micro pour distiller ces mots d'ordre. Étaient également présents les députés Mathilde Panot, Ugo Bernalicis, Michel Larive, Loïc Prud'homme et les députés européens Manon Aubry, Manuel Bompard et Anne-Sophie Pelletier. "On vend les bijoux de famille qui devraient profiter au plus grand nombre plutôt qu'à un panel de privilégiés", a dénoncé Daniel, 60 ans, plombier-chauffagiste.

La procédure initiée au printemps par quelque 250 députés et sénateurs (de LFI à LR en passant par le PS et le PCF, avec le soutien du RN) pour réclamer un référendum sur la privatisation d'ADP, requiert, d'ici au 13 mars, l'approbation par voie électronique d'au moins 10% du corps électoral, soit plus de 4,7 millions de personnes. Les "Amfis" d'été de LFI se déroulent du 22 au 25 août à Toulouse.