Les universités d'été de La France insoumise sans Jean-Luc Mélenchon : "Ce n’est pas le centre du monde"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Interrogés par Europe 1, les militants insoumis réunis à Toulouse pour la pré-rentrée du mouvement ne se montrent guère émus par l’absence de leur leader, en déplacement en Amérique du Sud.
REPORTAGE

L’université d’été de La France insoumise, qui se tient jusqu'au 26 août à Toulouse, se déroule sans son leader et fondateur, Jean Luc Mélenchon, actuellement en déplacement en Amérique latine. Un vide qui peut donner des envies d'ailleurs aux militants de LFI…

"On peut vivre sans lui", répètent les militants croisés en marge de ces "AMFiS d’été". "Ce n’est pas le centre du monde, Jean-Luc Mélenchon", lâche ainsi Françoise. Si, de leur côté, les cadres du parti assurent qu’il n’y a aucune prise de distance, certains militants voient dans l’absence de Jean-Luc Mélenchon une forme de "passage de témoin".

Laisser la place à la jeune génération

Un passage de témoin, mais avec qui ? Un nom revient souvent : celui d'Adrien Quatennens, fraîchement nommé coordinateur du mouvement. "Il a un discours facile d’accès. Il est jeune et il a un propos qui me semble intéressant", explique un militant.

De là à dire que Jean-Luc Mélenchon ne serait pas le candidat des Insoumis pour 2022, Frédéric ne franchit pas encore le pas. "On verra s’il est en capacité d’être le mieux placé pour incarner le choix des Insoumis", explique-t-il. Mais pour l’heure, assure ce militant, le député des Bouches-du-Rhône reste toujours le mieux placé pour être candidat à l’Élysée.

Europe 1
Par Hadrien Bect, édité par Romain David