EXCLUSIF - Coronavirus : le télétravail est de plus en plus compliqué pour les Français

, modifié à
  • A
  • A
De plus en plus de Français ont du mal avec le télétravail. (Photo d'illustration)
De plus en plus de Français ont du mal avec le télétravail. (Photo d'illustration) © BARBARA GINDL / APA / AFP
Partagez sur :
Selon un sondage BVA exclusif pour Europe 1 et Orange publié mardi, les Français sont de moins en moins nombreux à trouver facile de télétravailler, a fortiori lorsqu'ils doivent en plus s'occuper de leurs enfants. 
EXCLUSIF

S'occuper de ses enfants pendant le confinement tout en télétravaillant n'est pas une mince affaire. C'est l'enseignement du sondage BVA exclusif pour Europe 1 et Orange ce mardi. Alors que 64% des télétravailleurs estiment qu'il est difficile de remplir leurs tâches professionnelles depuis leur salon, l'indicateur est en baisse de quatre points depuis lundi, et sept points depuis dimanche.

Difficile de concilier le rôle de parent et de salarié

Dans le même temps, s'occuper de ses enfants relève de plus en plus d'une gageure pour les parents. S'ils sont 64% à estimer avoir de la facilité à le faire, ils sont de moins en moins nombreux : la statistique est en chute de 10 points sur 24 heures, et même 17 depuis le week-end.

Un résultat qui peut s'expliquer en partie par la fin des vacances dans la zone C, où de nombreux Franciliens sont en télétravail. Mais ces chiffres pointent surtout que s'occuper des enfants en même temps que de télétravailler n'est pas devenu plus facile avec le temps.

Des Français dans l'expectative

Hormis ces deux chiffres, le sondage indique que les Français sont dans l'expectative face aux nombreuses annonces que doit faire le gouvernement, notamment celle cruciale de la stratégie du déconfinement du 11 mai prochain. Ainsi, la grande majorité des indicateurs se sont stabilisés ou ont très peu évolué. La confiance dans l'action du gouvernement pour gérer la crise du coronavirus reste très faible à 34 points, contre 35 en début de semaine

De son côté, la perception de la crise par les sondés évolue faiblement. Ils sont désormais 41% à penser que "le pire est devant nous", soit un point de plus en 24 heures, tandis que 35%, contre 38% précédemment, estiment que les "choses vont rester stables". Quant au moral des Français il reste identique : à la question quelle note, entre 0 et 10, donneriez-vous pour refléter le niveau de votre moral aujourd’hui ?", la note moyenne atteint 6,4.

Une nette baisse dans la confiance aux entreprises

En revanche, BVA révèle que la confiance dans la capacité des entreprises à faire face à la crise est en nette baisse. Elle atteint désormais les 62%, soit une chute de cinq points après plusieurs jours en hausse. Mais cette valeur reste toutefois la troisième plus élevée depuis la mise en place du sondage. 

Europe 1
Par Ugo Pascolo