SONDAGE EXCLUSIF - Coronavirus : le moral des Français s'améliore légèrement

, modifié à
  • A
  • A
Le moral des Français confronté au confinement s'améliore légèrement.
Le moral des Français confronté au confinement s'améliore légèrement. © AFP
Partagez sur :
Selon un sondage de l'institut BVA pour Europe 1, le moral des Français, s'il reste en demi-teinte, s'améliore légèrement. Mais de nombreux parents obligés de télétravailler font part de leurs difficultés en cette période de confinement. 

Après une première semaine de confinement marquée par l'inquiétude, le moral des Français, s'il reste en demi-teinte, s'améliore légèrement, selon un sondage de l'institut BVA pour Europe 1 publié mercredi. 51% des personnes interrogées donnent une note inférieure ou égale à 6 sur 10 à leur moral, contre 54% mardi, tandis que la méfiance envers la gestion de l'épidémie de coronavirus par le gouvernement cesse de grandir. 

Le pessimisme ambiant concernant la suite des évènements s'érode aussi légèrement. Alors que, lundi, 81% des Français affirmaient penser que le pire de la crise était à venir, ils sont "seulement" 77% à en être toujours convaincu. De même, la confiance dans la qualité des informations reçues par les pouvoirs publics augmente d'un point (44%), tout comme pour les informations délivrées par les médias (44%, +2 points). Enfin, 38% (+1) des Français se disent désormais "plutôt confiants" ou "tout à fait confiants" en la façon dont le gouvernement gère la crise engendrée par l'épidémie. 

Les parents en télétravail sont en difficulté

En revanche, la lassitude se fait plus forte chez les parents obligés de télétravailler, après une semaine lors de laquelle ils ont dû concilier leur activité professionnelle à distance et la gestion du foyer tout comme l'éducation de leurs enfants. 43% des sondés assurent éprouver des difficultés à gérer la situation, soit une hausse de 7 points par rapport à mardi. Parmi ces Français en difficulté, on retrouve une légère majorité de femmes (46% contre 40% d'hommes). 

Une grande majorité des personnes interrogées font également part de leur optimisme en abordant l'ambiance entre les membres de leur foyer (75%, +1 point), même si l'inquiétude se manifeste plus fortement chez les parents d'enfants mineurs (26% d'inquiets contre 21% en moyenne). 

Europe 1
Par Antoine Terrel