Sondage : 72% des Français se disent prêts à "respecter un reconfinement"

, modifié à
  • A
  • A
Une très large majorité des Français serait prête à accepter de nouvelles restrictions face au Covid-19.
Une très large majorité des Français serait prête à accepter de nouvelles restrictions face au Covid-19. © Miguel MEDINA / AFP
Partagez sur :
Malgré les vives critiques à l'encontre des nouvelles restrictions mises en place contre le coronavirus, les Français se disent prêts, à un très haut niveau, à faire toute une série d'efforts pour freiner la propagation du virus, selon un sondage Ifop publié samedi par le "Journal du dimanche".

Fermeture des bars et des restaurants, des gymnases et des salles de sport, la jauge maximale des rassemblements abaissée de 5.000 à 1.000 personnes… Olivier Véran, le ministre de la Santé, a détaillé jeudi soir une nouvelle batterie de restrictions à l’encontre des "zones d’alerte maximale" et des "zones d’alerte renforcée ", et ce afin de freiner la forte reprise épidémique du coronavirus dans ces territoires. Mais les voix de nombreux élus, notamment dans les villes les plus concernées par ces mesures, comme Marseille, se sont élevées pour dénoncer l’impact économique de ces mesures.

Pour autant, un sondage réalisé par l’Ifop pour le Journal du dimanche* au lendemain de ces annonces, et publié samedi, révèle qu’une très large majorité des Français accepteraient de consentir à des efforts et des restrictions supplémentaires pour lutter contre la propagation du Covid-19.

Diminuer les sorties et les rencontres avec ses proches

Ainsi, 92% des sondés se disent prêts à respecter plus scrupuleusement les gestes barrières et les règles de distanciation physique pour limiter le risque de contagion. 83% accepteraient également de voir diminuer le nombre de leurs sorties loisirs, comme les restaurants et les soirées cinémas, 80% de limiter les rencontres avec les membres âgés de leur famille, et 75% avec leurs amis.

Mais surtout, 72% des personnes interrogées se disent prêtes à "respecter un reconfinement d’au moins 15 jours". À l’inverse, seuls 14% des sondés répondent "non, certainement pas" lorsqu’on leur demande s’ils se plieraient à une telle mesure.

86% des Français "inquiets" des conséquences économiques de la crise

Plus largement, 86% des Français se disent "inquiets" face à l’épidémie, dont 40% "tout à fait inquiets". Un taux qui n’atteint toutefois pas ceux relevés durant les différents pointages réalisés par l’Ifop pendant le confinement, entre le 17 mars et le 11 mai, et durant lequel le degré d’inquiétude a systématiquement dépassé les 75%.

Davantage que la situation sanitaire, c’est son impact financier qui semble préoccuper le plus les Français : 86% des personnes interrogées se disent "inquiètes" des conséquences économiques de la crise. Ce sentiment domine largement chez les 25-34 ans (90%) et les 50-64 ans (88%).

Enfin, seuls 36% des sondés font confiance au gouvernement pour faire face efficacement à la crise coronavirus, un chiffre en baisse constante depuis le déconfinement.

*L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 033 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Europe 1
Par Europe 1