Retraites et assurance chômage : le gouvernement rouvre le dossier explosif des réformes

, modifié à
  • A
  • A
Jean Castex reçoit lundi les partenaires sociaux à Matignon. 1:19
Jean Castex reçoit lundi les partenaires sociaux à Matignon. © Ludovic MARIN / POOL / AFP
Partagez sur :
Les projets de réformes du gouvernement ont été largement mis en suspens par l’épidémie de coronavirus. Le Premier ministre reçoit pourtant les partenaires sociaux, ce lundi, pour relancer le débat sur la réforme des retraites et celle de l’assurance chômage.

Les grands chantiers du quinquennat d’Emmanuel Macron ont été freinés par l’épidémie de Covid-19. L’exécutif cherche donc à relancer ses projets de réformes, notamment celles de l’assurance chômage et du système de retraites. Jean Castex reçoit d'ailleurs ce lundi les partenaires sociaux à Matignon pour un point sur le calendrier. Pas moins de 17 thèmes sont à l’ordre du jour, mais les échanges devraient surtout porter sur la réponse à apporter à la crise sanitaire.

L'agenda chamboulé

Quand le rendez-vous avait été pris au mois de juillet pour cette nouvelle conférence, personne n’imaginait un retour aussi violent de l’épidémie, obligeant le gouvernement à mettre 46 millions de Français sous couvre-feu. L’agenda imaginé à l’époque risque d’être chamboulé : si les discussions sur les nouvelles formes de travail, le partage de la valeur ou l’évolution de la protection sociale devraient se maintenir, c’est sur les réponses à la crise et le sort des réformes actuellement dans les tuyaux que le gouvernement est attendu.

"Il y a des choses qui commencent à porter leur fruits", affirme le ministère du Travail, mettant en avant notamment l’aide à l’embauche des jeunes et l’apprentissage. Mais l’atmosphère risque de se tendre au moment d’évoquer les réformes. La principale question est de savoir si Jean Castex va maintenir l’entrée en vigueur des nouvelles règles de l’assurance chômage le 1er janvier prochain, alors que les syndicats s’y opposent farouchement. Concernant la réforme des retraites, l’échéance est plus lointaine mais la question explosive du financement va très vite revenir sur la table.

Europe 1
Par Par Olivier Samain, édité par Antoine Cuny-Le Callet