Retour aux 90 km/h : le territoire de Belfort est dans "une situation ubuesque"

, modifié à
  • A
  • A
80 km/h 90 km/h sécurité routière
Les conditions nombreuses et cumulatives empêchent certains départements de revenir aux 90km/h comme autorisé par la loi mobilités © AFP
Partagez sur :
Malgré l'assouplissement de la loi qui laisse désormais aux départements le choix d'un retour à 90km/h, sur le territoire de Belfort la marche arrière semble impossible.
REPORTAGE

Alors que la loi Mobilité laisse désormais le choix aux départements de déroger à la règle des 80 km/h depuis mai dernier, le retour en arrière semble impossible sur le territoire de Belfort. Florian Bouquet, président du département, ne trouve pas un seul mètre de routes départementales éligibles au retour des 90km/h.

En cause : les conditions trop nombreuses et cumulatives. "On arrive à une situation complètement ubuesque", s'agace-t-il. "Des tronçons de plus de 10 kilomètres, des accotements de 4 mètres, une ligne blanche continue, pas de tourner à gauche, pas d'habitations..." Les services du département ont ainsi renoncé à un projet de retour à 90km/h sur cinq tronçons de la RD83.

Les automobilistes habitués 

Entrée en vigueur le 1er juillet 2018, cette mesure a été largement impopulaire lors de sa mise en oeuvre, surtout en zone rurale et périurbaine. 400.000 kilomètres de routes secondaires étaient concernées. Selon notre enquête Europe 1, la moitié des départements ne repasseront pas intégralement à la limitation à 90km/h. Une dizaine a même renoncé à toute modification de la vitesse autorisée.

Certains riverains de Belfort, anti-80 km/h au moment de la mesure, sont simplement passés à autre chose. "Cela fait deux ans que c'est comme ça, on s'y est fait. Ça ne me gêne pas", avoue une habitante. D'autres sont ravis : pas besoin de "re-re-changer" les panneaux.

Europe 1
Par Arthur Helmbacher, édité par Mathilde Durand