Réouverture des restaurants universitaires : "Un aspect de convivialité qui revient"

  • A
  • A
Restaurant universitaire étudiant RU Crous 1:35
Les restaurants universitaires rouvrent progressivement en France, malgré l'épidémie de Covid-19. Photo d'illustration. © Damien MEYER / AFP
Partagez sur :
Les restaurants universitaires rouvrent progressivement, rendant désormais possible pour les étudiants l'accès aux repas à un euro promis par Emmanuel Macron, servis en intérieur. Pour la jeunesse, c'est un double soulagement : des repas qui aident les plus précaires tout en retrouvant du lien social, dans le respect des protocoles sanitaires. 
REPORTAGE

C'est une avancée pour les étudiants, dont la situation est fragilisée par la crise sanitaire du Covid-19 : les restaurants universitaires rouvrent leurs portes progressivement avec, au menu, des repas à un euro afin de respecter la promesse d'Emmanuel Macron. Jusqu'ici, seule la vente à emporter était possible dans les "restos U" et le repas à un euro n'était proposé qu'aux élèves boursiers, une fois par jour. Cette nouvelle évolution est un soulagement pour les jeunes en situation de précarité, mais aussi pour ceux en manque de liens sociaux. Car l'ouverture des établissements du Crous est une occasion de rompre l'isolement autour d'un repas chaud, en gardant les distances nécessaires.

Deux mètres de distance

Le geste peut paraître anodin dans ce restaurant universitaire du quartier de Mabillon, à Paris. Pourtant, c'est presque hésitant que Quentin se sert au self. "Je vais prendre des pâtes carbos, un yaourt et une entrée, c'est une salade", commente-t-il. Il va pouvoir déguster assis ce repas chaud, payé un euro, en compagnie de ses camarades de promotion. Ce midi, il sont trois à déjeuner ensemble.

"En bas, il y a une salle où l'on peut manger à plusieurs. Il y a des micro-ondes", commente une étudiante. "Ce sont des tables pour être à neuf et en fait on est trois. On était venus en début d'année, il y avait déjà la distanciation sociale, mais c'était loin d'être aussi important", décrit un de ses camarades. "Là, on est à deux mètres. Du coup, ça limite encore le nombre de places"

Le retour de la "convivialité"

Séparés par deux mètres de distance, placés en quinconces et munis de couverts jetables, ces étudiants s'installent pour leur déjeuner. Une situation loi d'être idéale mais qui est déjà une avancée pour eux. "Ça fait un break. Surtout, on mange à l'intérieur, on n'a pas froid, on n'est pas dehors", confie l'un d'entre eux. "Depuis le début de l'année, on a eu très peu de moments où, justement, on pouvait être tous ensemble. Il y a cet aspect de convivialité qui revient."

"Nous sommes en première année, donc ce sont nos premiers moments pour être ensemble finalement, depuis qu'on a passé un bac", ajoute ce dernier. Un repas comme un aparté réconfortant, avant de remettre son masque et de retourner réviser.

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, interrogée sur la chaîne YouTube "HugoDécrypte" a également annoncé que les restaurants universitaires pourraient rester ouverts plus tard, au-delà du couvre-feu de 18 heures, pour permettre aux étudiants de récupérer leur repas à un euro en fin de journée.

Europe 1
Par Hélène Terzian, avec AFP, édité par Mathilde Durand