Nord : sur une avenue, c'est masque obligatoire d'un côté mais pas de l'autre

  • A
  • A
Masque coronavirus 1:50
Dans la métropole lilloise, le port du masque est obligatoire dans certains espaces publics extérieurs. (Photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Dans la métropole lilloise, le port du masque est obligatoire dans certains espaces publics extérieurs. Une mesure qui se traduit parfois par des situations ubuesques. Sur l'avenue de Dunkerque, le masque est obligatoire du côté de la ville de Lomme. Mais pas sur le trottoir d'en face, appartenant à la commune de Lambersart.
REPORTAGE

Alors que le Covid-19 continue de circuler en France, de plus en plus de municipalités optent pour le port du masque obligatoire dans certains espaces publics extérieurs. C’est notamment le cas à Toulouse, Nice ou encore à Lille. Mais parfois, les réglementations entraînent des situations ubuesques. Dans la métropole lilloise, sur l’avenue de Dunkerque, le masque est obligatoire du côté de la ville de Lomme. Mais pas sur le trottoir d'en face, appartenant à la commune de Lambersart. Pour les riverains, la situation est confuse. 

Les commerçants s'interrogent

"Ici on le met, là-bas on le met pas. Pour quelles raisons ?", s'agace Mireille, désabusée. "Y'a plus de soleil là-bas, qu'ici. Il faut faire tout le monde pareil". L'avenue est assez fréquentée, entre les commerces, banques et cafés. D'un côté, des panneaux annoncent l'obligation du masque, en face : rien. 

Denis, un autre habitant de Lambersart, s'adapte quand il va acheter des cigarettes à Lomme. "J'ai mis le masque pour aller au tabac, je retraverse et je l'enlève", plaisante-t-il. "C'est l'avantage qu'on a". Un soulagement pour certains qui se passent volontiers du masque qui colle à la peau par ces fortes chaleurs. 

Mais pour les commerçants, la situation est plus complexe. "J'ai des clients qui vont se garer sur Lomme et ils vont devoir mettre un masque. Ils vont pouvoir l'enlever en traversant, puis le remettre dans mon magasin", raconte une responsable de boutique. "Ça aurait été bien que les deux mairies se mettent d'accord en fait."

Une avenue très passante 

"Vous connaissez l'avenue de Dunkerque, très passante même au mois d'août", justifie Olivier Caremelle, premier adjoint de la ville de Lomme, soulignant l'importance du port du masque. "Nous avons le marché samedi, vous n'ignorez pas que le marché de Lomme attire de nombreux riverains, qui viennent aussi de Lambersart. Il nous semblait assez légitime d'obliger au port du masque." 

Du côté de Lambersart, la mairie explique que les trottoirs sont plus larges et favorisent donc la distanciation sociale. La municipalité préfère concentrer ses efforts sur les parcs et les jardins de la commune ainsi que le bords de la Deule, où le port du masque est obligatoire.  

Europe 1
Par Maximilien Carlier, édité par Mathilde Durand