Le confiné : un nouveau fromage crée par hasard dans les Vosges

  • A
  • A
Fromages
Dans les Vosges, un couple de producteurs de lait a inventé par hasard un nouveau fromage durant le confinement. (Photo d'illustration) © Pixabay
Partagez sur :
Dans les Vosges, un couple de producteurs de lait a inventé par hasard un nouveau fromage durant le confinement. Ne pouvant pas vendre leur production de munster, ils ont décidé d'en laisser une partie à la cave, s'affiner seule. Quatre semaines plus tard, ils découvrent le produit, qu'ils ont décidé de le baptiser "le confiné". 
REPORTAGE

Dans les Vosges, les gourmands pourront déguster un étonnant effet secondaire du coronavirus. Il y a quelques mois, à cause de la période de crise sanitaire, Lionel et Laura Vaxelaire, producteurs de lait, se retrouvent avec une soixantaine de Munster sur les bras. Ils décident alors d'en stocker une partie dans leur cave et de le laisser le fromage s'affiner sans y toucher. Un mois plus tard, ils découvrent le résultat : une nouvelle variété de fromage, créée par hasard, qu'ils ont décidé de baptiser "Le confiné".  

Un fromage sec, légèrement coulant sous croûte

"En fait pendant le confinement nos ventes ont diminué de 80%, et donc on a laissé de côté un lot de Munster dans la cave, il a pris son goût, son arôme à lui", raconte Lionel, au milieu de sa ferme, le Petit Gravier, située dans la commune de Saulxures-sur-Moselotte. Il possède 25 vaches de race vosgienne.

Goûté après quatre semaines d'affinage par la famille et leurs proches, le confiné est validé. Le couple décide alors de le commercialiser. "C'est un fromage un petit peu sec, un peu crayeux, légèrement coulant sous croûte", décrit Lionel Vaxelaire.

Les clients sont déjà séduits. "Pour moi c'est le petit déj, trempé dans le chocolat ce serait parfait", affirme un courageux. "Moi ce serait plutôt le soir : un petit verre de vin, entre amis, cela peut-être sympa", préfère une cliente. Face au succès de ce nouveau produit, les producteurs ont décidé de consacrer 10% du lait de leurs vaches pour la fabrication du fromage.

Europe 1
Par Arthur Helmbacher