En Normandie, Macron et Trump rendent hommage aux héros du Débarquement

, modifié à
  • A
  • A
© AFP
Partagez sur :
La journée de commémoration du débarquement du 6 juin 1944 a été marquée par une poignée de main entre les chefs d'État français et américain, apogée des célébrations prévues en Normandie. 
L'ESSENTIEL

Dans un contexte diplomatique délicat, Donald Trump et Emmanuel Macron ont présidé les commémorations du débarquement allié du 6 juin 1944, jeudi. Dans une Normandie déjà en fête depuis mercredi, les célébrations ont duré toute la journée.

Les informations à retenir :

  • Quelque 500 vétérans, souvent centenaires, ont participé aux commémorations
  • Emmanuel Macron et Donald Trump ont co-présidé une cérémonie à Colleville-sur-mer, avant une rencontre bilatérale à Caen
  • Le président français a rendu hommage aux 177 membres du commando Kieffer

Macron a rendu hommage aux 177 membres du commando Kieffer

Après sa rencontre avec Donald Trump, Emmanuel Macron a rendu hommage aux 177 membres du commando Kieffer. Les 177 fusiliers marins des Forces françaises libres du commando Kieffer, intégré au Royal Marine Commando N° 4, sont les seuls Français en uniforme à avoir participé au débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944.

machjehljkfe

Rencontre bilatérale et conférence de presse improvisée pour Trump et Macron 

Après une rencontre à huis-clos, à Caen, dans les locaux de la préfecture du Calvados, Emmanuel Macron et Donald Trump ont répondu aux questions des journalistes lors d'un point de presse improvisé. Donald Trump a assuré que ses relations avec Emmanuel Macron étaient "exceptionnelles". Emmanuel Macron a souligné pour sa part l'importance des liens entre la France et les États-Unis pour défendre "la démocratie et la liberté" dans le monde, soulignant qu'il "tenait beaucoup à cette relation historique qui nous dépasse".

Cette rencontre a lieu dans un contexte diplomatique particulièrement tendu. Les présidents français et américain tentent d'aplanir leurs différends sur le commerce, l'environnement ou encore le multilatéralisme. Le 13 novembre, à peine rentré de Paris, où il avait célébré la paix avec d'autres dirigeants du monde, Donald Trump s'était vivement attaqué à son homologue français. Les Français "commençaient à apprendre l'allemand à Paris avant que les États-Unis n'arrivent", avait-il affirmé, en référence à l'occupation par l'Allemagne nazie à partir de 1940 jusqu'à la libération par les Alliés.

mac

Macron et Trump ont honoré les vétérans américains à Colleville

C'était l'un des moments les plus attendus de la journée. Emmanuel Macron et Donald Trump ont présidé une cérémonie au cimetière américain de Colleville-sur-mer, dans un contexte de tension entre les présidents français et américain. Les deux hommes, accompagnés de leur épouse, se sont serrés la main avant de pénétrer dans l'enceinte du cimetière, sans rien laisser paraître de leur mésentente actuelle. 

"Au nom de la France, je m'incline", a répété à plusieurs reprises Emmanuel Macron à l'adresse des vétérans américains, concluant par une formule, en anglais dans le texte, pour remercier les soldats américains qui ont débarqué sur les plages normandes.

Emmanuel Macron a semblé glisser quelques messages à son homologue américain. "L'Amérique n'est jamais aussi grande que lorsqu'elle se bat pour la liberté des autres", a-t-il lancé. "L'Amérique n'est jamais aussi grande que lorsqu'elle se montre fidèle aux valeurs universelles que défendaient ses pères fondateurs, lorsqu'il y a près de deux siècles et demi, la France vint soutenir son indépendance (…). Nous ne devons jamais cesser de faire vivre l'alliance des peuples libres", a-t-il exhorté, citant ensuite comme exemples de cette alliance l'Organisation des Nations unies, l'Otan et l'Union européenne, autant d'institutions que Donald Trump critique régulièrement.

Le président français a conclu en décorant de la Légion d'honneur plusieurs vétérans américains sous les yeux de Donald Trump. 

macron-veterans-legion

>>> Revivez ici le D-Day, depuis les plages du Débarquement et jusqu’à la résidence d’Hitler en Bavière, avec le récit et l’analyse de Fabrice d’Almeida dans Au cœur de l'histoire

Délaissant son ton provocateur, Donald Trump a prononcé un long discours en hommage aux vétérans américains. "Vous figurez vraiment parmi les très grands Américains qui existeront jamais. Vous êtes la fierté de la nation. Vous êtes la gloire de notre République et nous vous remercions du fond de nos coeurs", a déclaré le chef d'Etat américain devant 60 d'entre eux. Puis le président américain a loué les liens franco-américains "incassables". "A tous nos amis et partenaires, notre chère alliance a été forgée en pleine bataille, elle a traversé les épreuves, elle a survécu à à la guerre. Notre lien est indestructible", a-t-il ajouté.

Un hommage aux vétérans britanniques à Ver-sur-mer

C'est à Ver-sur-Mer, dans le Calvados, qu'a eu lieu le premier temps fort de la journée. Emmanuel Macron et Theresa May, accompagnés de vétérans britanniques, posent la première pierre d'un mémorial britannique, un manque dans cette région, qui compte déjà des lieux de mémoires en hommages aux soldats américains ou canadiens. Ironie de l'histoire, ce mémorial sort de terre au moment où les Britanniques s’apprêtent à quitter l’Union européenne. Il s’agit d’ailleurs du dernier rendez-vous officiel de Theresa May en tant que Première ministre, avant son départ du 10, Downing Street vendredi.

C'est Theresa May qui a symboliquement accueilli Emmanuel Macron près du mémorial britannique. Mais c'est le président français qui s'est exprimé en premier devant près de 200 invités, dont la moitié de vétérans. "Ce mémorial est le symbole des liens entre le Royaume-uni et la France et rien n’effacera jamais ces liens faits de sang versé. Notre histoire nous dépasse, parce que nos vétérans nous obligent", a déclaré le chef de l'Etat, avant de rendre un hommage appuyé à Theresa May. "La force de notre lien dépasse les péripéties du moment. Nous pouvons être fiers des résultats obtenus. Vive l'amitié entre nos deux pays."

macron-may-3

"Il est extrêmement émouvant de se trouver ici aujourd'hui, de regarder par dessus les plages où eut lieu l'une des plus importantes batailles pour la liberté dans les annales de l'Histoire", a de son côté déclaré Theresa May, concluant son discours d'un solennel "merci" à l'adresse des vétérans britanniques.

Le président de la République française a ensuite rencontré à 9h30 deux vétérans français, Jacques Lewis et Léon Gauthier, qui ont participé au débarquement de Normandie.

macron-veterans

>>> INTERVIEW - Emmanuel Macron a remis à Colleville-Montgomery leurs 14 bérets verts à commandos marine qui ont participé au stage "Commando". Europe 1 a rencontré en exclusivité deux d'entre eux, qui nous livrent leur vision de leur métier et de leurs mission. À écouter ici. 

Plus de 280 événements au total

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe a présidé en fin de journée une cérémonie à Courseulles-sur-mer, dans le Calvados, en présence de plusieurs têtes couronnées européennes. Au total plus de 280 événements ont été labellisés pour célébrer le débarquement le plus important de l'histoire par le nombre de navires engagés : 6.939 navires, qui ont débarqué 132.700 hommes sur les plages de Normandie. Près de 3.000 civils normands ont perdu la vie les 6 et 7 juin 1944, soit presque autant que de militaires alliés le Jour J.

>>> REPORTAGE - Découvrez Bedford, la ville américaine qui commémore aussi le Débarquement. Grant, Elmere, John... En moins de 10 minutes, 19 de hommes originaires de Bedford, aux Etats-Unis, ont été tués à Omaha Beach, en Normandie