75e anniversaire du débarquement : "Rien n'effacera les liens entre la France et le Royaume-Uni", promet Emmanuel Macron

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron a rendu un hommage appuyé à Theresa May.
Emmanuel Macron a rendu un hommage appuyé à Theresa May. © PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron a rejoint la Première ministre Theresa May jeudi, dans le Calvados, pour poser la première pierre d'un mémorial en l'honneur des soldats britanniques morts lors du débarquement du 6 juin 1944.

C'est le premier temps fort de la journée de commémoration. Alors que la France célèbre jeudi le 75e anniversaire du débarquement du 6 juin 1944, Emmanuel Macron a rejoint la Première ministre britannique Theresa May à Ver-sur-Mer, dans le Calvados, pour poser la première pierre d'un mémorial britannique. Prenant la parole, le président de la République a salué ce "symbole des liens entre le Royaume-Uni et la France". "Rien ne les effacera", a-t-il promis.

Un hommage appuyé à Theresa May

"Ce mémorial est le symbole des liens entre le Royaume-Uni et la France, et rien ne les effacera", a déclaré Emmanuel Macron. "Notre histoire nous dépasse, parce que nos vétérans nous obligent", a-t-il ajouté. "Ce monument sera un puissant symbole des liens singuliers unissant nos deux nations", a encore dit le chef de l'Etat. Prévu pour être ouvert le 6 juin 2020, le mémorial sera dirigé face à la mer en l'honneur des 22.000 militaires tombés en servant sous commandement britannique au cours de la bataille de Normandie en 1944.

 

Emmanuel Macron a également rendu un hommage appuyé à Theresa May, qui quittera formellement vendredi ses fonctions de Première ministre, après avoir échoué à mettre en oeuvre la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, repoussée au 31 octobre. "Cela a été un plaisir de travailler et d'agir en confiance à vos côtés", a dit le président de la République. Et d'ajouter : "Les dirigeants passent mais le travail qu'ils accomplissent reste". "La force de notre lien dépasse les péripéties du moment. Nous pouvons être fiers des résultats obtenus. Vive l'amitié entre nos deux pays", a-t-il conclu. 

"Il est extrêmement émouvant de se trouver ici aujourd'hui, de regarder par dessus les plages où eut lieu l'une des plus importantes batailles pour la liberté dans les annales de l'Histoire", a de son côté déclaré Theresa May, concluant son discours d'un solennel "merci" à l'adresse des vétérans britanniques.