Covid : "Tous les jeunes sont frappés par cette crise, y compris les plus diplômés"

  • A
  • A
Les étudiants avec un niveau bac+5 ne sont pas épargnés par la crise. 1:51
Les étudiants avec un niveau bac+5 ne sont pas épargnés par la crise. © Stéphane de Sakutin / AFP
Partagez sur :
Invitée dimanche sur Europe 1, la rédactrice en chef du "Figaro Etudiant", Sophie de Tarlé, a indiqué que "tous les jeunes" étaient frappés par la crise du Covid-19. "Y compris les plus diplômés d'entre eux", a précisé la journaliste, qui a pris l'exemple de ceux ayant un niveau bac+5.
INTERVIEW

Conditions d'études dégradées, difficultés financières, isolement social... Les conséquences pour les jeunes de la crise du Covid-19 se sont accumulées depuis l'apparition de l'épidémie en France. Mais c'est surtout l'avenir qui inquiète bon nombre d'entre eux, même les plus diplômés. A raison, selon Sophie de Tarlé, rédactrice en chef au Figaro Etudiant qui était l'invitée d'Europe 1 dimanche. "Tous les jeunes sont frappés par cette crise, y compris les plus diplômés d'entre eux", a-t-elle souligné.

 "55% ont trouvé un emploi contre 64% avant la crise"

La journaliste indique avoir consulté une étude selon laquelle parmi les bac+5, "55% ont trouvé un emploi contre 64% avant la crise sanitaire". Des chiffres qui semblent appuyer la crainte de certains étudiants, notamment sur la valeur de leur diplôme obtenu pendant l'épidémie. Sophie de Tarlé précise également que ce sont principalement les étudiants issus des universités, "quel que soit le secteur", des écoles de commerce, de design, d'art, d'événementiel, de théâtre et de cinéma, qui sont touchés par ce problème.

En revanche, "les étudiants qui sortent des écoles d'ingénieurs" sont, selon elle, "les moins touchés par la crise". "Malgré la crise, on a besoin d'informaticiens et d'ingénieurs", ajoute-t-elle. Cependant, même les étudiants qui trouvent un travail font des "concessions sur les salaires, des concessions sur le secteur d'activité et des concessions sur le poste", conclut-elle.

Europe 1
Par Jonathan Grelier