Coronavirus à l'école : les pistes du gouvernement pour limiter les contaminations

, modifié à
  • A
  • A
Coronavirus Covid école masque éducation classe élèves 1:42
Les élèves vont devoir faire avec un protocole sanitaire renforcé contre le virus. © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :
De nouvelles mesures de prévention dans les écoles devraient être annoncées par le gouvernement, jeudi soir. Le problème de la distribution et de la consommation des repas, moment où les enfants sont sans masque, concentre les inquiétudes. Une organisation hybride de la classe en quatrième et en troisième se rapproche également.
DÉCRYPTAGE

Lors de sa conférence de presse hebdomadaire, jeudi soir, à 18 heures, Jean Castex devrait annoncer une série de mesures pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, sera également présent à cette conférence de presse pour évoquer le sujet des écoles, où les inquiétudes sont vives face au Covid-19. À ce stade, on ne s'orienterait pas vers des décisions drastiques dans les établissements scolaires, comme leur fermeture, mais vers des mesures ciblées pour un renforcement du protocole sanitaire en place.

Des pique-nique en classe ?

Le problème le plus prégnant des écoles est celui des repas, moment le plus à risque puisque c'est là que les élèves enlèvent leur masque. La solution qui se dessine serait de distribuer des pique-nique en classe, fournis par les établissements, pour éviter que les élèves ne se rendent à la cantine.

En revanche, ce dispositif nécessite du personnel supplémentaire. Les collectivités locales affirment qu'elles n'en ont pas les moyens et qu'elles ont déjà réduit les temps de repas, en changeant le menu avec des plats plus faciles à servir et plus rapides à manger. Du côté du SNUipp-FSU, le premier syndicat de l'enseignement primaire, on insiste sur la nécessité d'avoir des repas chauds plutôt que froids. 

Un test dès le premier cas de Covid-19

L'autre proposition sur la table est celle de l'arrêt du sport en intérieur, dans les gymnases, un moment où les élèves sont sans masque. Enfin, au collège et uniquement pour les classes de quatrième et troisième, le scénario d'un passage à l'enseignement hybride se rapproche. Cela consiste en un enseignement à moitié en présentiel et à moitié à distance. Cette organisation, déjà mise en place dans sept lycées sur dix, va être maintenue dans le secondaire.

Sur le volet sanitaire, il existe une certitude : la nouvelle règle sera de tester systématiquement les élèves et les professeurs dès qu'il y a un cas positif. Auparavant, le nombre était fixé à trois cas positifs. Pour que ce soit efficace, il faut qu'il y ait plus de volontaires : le gouvernement lance dès lundi une campagne de communication pour inciter les acteurs du monde éducatif à se faire tester.