Coronavirus : 13,5 millions de contrôles et 800.000 infractions depuis le début du confinement

, modifié à
  • A
  • A
Edouard Philippe donnait une conférence de presse, dimanche, sur la situation épidémique.
Edouard Philippe donnait une conférence de presse, dimanche, sur la situation épidémique. © Capture d'écran
Partagez sur :
Lors de sa conférence de presse dimanche, le Premier ministre Edouard Philippe a affirmé que 13,5 millions de contrôles avaient eu lieu depuis l'instauration du confinement le 17 mars. Il a également évoqué "plus de 800.000 infractions" aux règles de confinement.

Edouard Philippe a loué, lors d'une conférence de presse dimanche après-midi, l'attitude des Français qui ont dans leur majorité respecté les injonctions à rester chez soi pour limiter la propagation du covid-19, "ce respect du confinement a produit ses effets", a-t-il notamment déclaré. Le Premier ministre a cependant fait état de "plus de 800.000 infractions" constatées par les agents de terrain qui ont effectué 13,5 millions de contrôles.

Le respect du confinement jugé "globalement très satisfaisant"

Grâce aux contrôles, le "respect du confinement a été globalement très satisfaisant", a estimé le Premier ministre en conférence de presse, en constatant "une immense diminution du nombre de déplacements" partout en France, aussi bien "vers les commerces, vers les épiceries, vers les stations de transport" que "vers les bureaux".

 

 

Pour rappel, l'amende en cas de non-respect des règles de confinement est fixée à 135 euros. Dans le cas de quatre violations en trente jours, le non-respect du confinement devient un délit puni de 3.700 euros d'amende et de six mois de prison.