Aide de 200 euros pour les moins de 25 ans : les précisions de Frédérique Vidal

, modifié à
  • A
  • A
Frédérique Vidal 5:13
La ministre Frédérique Vidal était l'invitée du journal de midi sur Europe 1, mardi. © Europe 1
Partagez sur :
Le Premier ministre a annoncé lundi le versement d'une aide de 200 euros pour 800.000 jeunes de moins de 25 ans. Sur Europe 1, mardi, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a détaillé le cadre de ce dispositif.
INTERVIEW

C'est un coup de pouce à destination des jeunes précaires pendant la crise du coronavirus : une aide de 200 euros va être versée en juin à environ 800.000 adultes de moins de 25 ans précaires ou modestes, qui ont notamment perdu leur travail, leur stage gratifié ou qui touchent les APL. C'est ce qu'a annoncé Édouard Philippe lundi. Invitée d'Europe 1, mardi, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a défendu une démarche "simplifiée et dématérialisée" pour aider les jeunes à surmonter une situation économique très difficile.

L'aide de 200 euros se destine à différents publics : d'abord les quelque 400.000 "étudiants qui ont perdu leur emploi à cause de la crise, sauf s'ils ont été mis en chômage partiel, les étudiants qui devaient participer à un stage gratifié annulé à cause de la crise", mais aussi "les étudiants ultra-marins" qui sont "en hyper-éloignement", précise Frédérique Vidal. Pour ces étudiants qui n'étaient pas éligibles aux autres aides octroyées depuis le début de la crise épidémique, l'aide de 200 euros sera versée "début juin".

"Problème de connaissance" des aides

"C'est une démarche simplifiée, dématérialisée, sur le site etudiant.gouv.fr, qui concerne tous les étudiants, qu'ils soient boursiers ou non-boursiers", détaille encore Frédérique Vidal, selon qui la précarité étudiante réside "très souvent" dans "un problème de connaissance" des aides disponibles, alors qu'"on considère que la moitié des étudiants ont un petit boulot". Dans le cas des étudiants, ils devront déposer en mai une demande d'aide auprès du Crous dont ils dépendent.

Les autres bénéficiaires de cette aide, au nombre de 415.000, sont "les jeunes précaires non-étudiants, en situation de précarité", et les "bénéficiaires des APL". Dans ce cas, "l'aide exceptionnelle sera versée par la Caf", indique Frédérique Vidal, "mi-juin".

Lundi, le secrétaire d'État chargé de la Jeunesse, Gabriel Attal, a précisé que quelque 150 millions d'euros ont été prévus pour cette mesure, qui vise à "limiter l'impact social de la crise du Covid-19", en répondant à des situations concrètes.