A la différence de ses prédécesseurs, Macron préfère des vacances confidentielles à Brégançon

  • A
  • A
Brégançon, vacances, Emmanuel, Macron 1:28
Le couple présidentiel devrait y passer trois semaines de vacances à Brégançon. © Pascal GUYOT / AFP
Partagez sur :
Le président de la République a posé ses valises au fort de Brégançon, dans le Var, pour y passer ses vacances. Si certains badauds espèrent apercevoir le chef de l'Etat, l'entreprise risque d'être compliquée. Emmanuel Macron et son épouse préfèrent la discrétion.
REPORTAGE

Les passants qui espéraient apercevoir le chef de l'Etat pendant ses vacances risquent d'être déçus. Mercredi, Emmanuel Macron et son épouse ont posé leurs valises à Brégançon, dans la commune de Bormes-les-Mimosas, dans le Var. Le couple présidentiel devrait y passer trois semaines de vacances, loin du public. Si François Hollande avait rompu avec la tradition en ouvrant le fort au public plutôt que d'y séjourner, l'actuel président va profiter du double avantage offert par la résidence : la sécurité et la discrétion

"Je ne pense pas qu’on aura accès [à lui]", déplore une passante au micro d'Europe 1. Postés devant les grilles du fort ou sur la plage, quelques curieux en maillot de bain guettent le moindre mouvement. Ces touristes et habitués des lieux espèrent apercevoir le président, mais s’échapper de Brégançon en toute discrétion est un jeu d’enfant.

Chirac et ses copains, Pompidou et son cigare

Jacques Chirac avait pour habitude de fausser compagnie à sa sécurité pour des escapades secrètes, une facétie qui donnait des boutons au service de sécurité de l’Elysée. "Vu qu’il a passé une partie de son enfance juste à côté, au Rayol-Canadel [commune voisine, ndlr], il venait très volontiers ici en cachette", explique Valérie Collet, directrice de l’office de tourisme de Bormes-les-Mimosas. "On le sait à présent, il allait voir ses copains !"

Quitter Brégançon sans être vu est donc possible, dans une voiture banalisée ou aux vitres fumées, mais le fort offre aussi un accès direct à la mer. Lors de son précédent séjour, le couple Macron a plusieurs fois utilisé le bateau pour ces discrètes sorties. 

À une autre époque, le président Georges Pompidou préférait ne pas se cacher durant ses vacances : "Il partait avec le cigare. Il allait à Saint-Tropez [...] C’était un président que l’on voyait souvent", raconte Valérie Collet. Même si le couple Macron émettait la volonté d'aller à la rencontre des riverains, la crise sanitaire devrait limiter ses sorties.

Europe 1
Par Frédéric Michel, édité par Antoine Cuny-Le Callet