Coronavirus : 30.324 morts en France, le nombre de nouveaux cas continue d'augmenter

, modifié à
  • A
  • A
coronavirus masque dépistage tests
Coronavirus : plus de 19 millions de cas d'infections dans le monde. © AFP
Partagez sur :
Le risque de reprise de l'épidémie de Covid-19 n'est pas écarté, avec une hausse des nouveaux cas détectés. À Marseille, le port du masque en extérieur va devenir obligatoire à partir de samedi dans des zones très fréquentées. En revanche, les universités pourront rouvrir en septembre et le protocole sanitaire a été assoupli pour la rentrée scolaire. 
L'ESSENTIEL

Le risque de reprise de l'épidémie de Covid-19 n'est pas écarté en France avec des indicateurs qui se dégradent. Selon le bilan publié vendredi par le ministère de la Santé, le pays compte sept morts supplémentaires en 24 heures, soit un total de 30.324 décès. Les services de réanimations comptent 371 patients. Emmanuel Macron a annoncé la tenue d'un nouveau Conseil de Défense. Face au risque, le port obligatoire du masque même en extérieur se développe dans plusieurs communes. Vendredi, la préfecture des Bouches-du-Rhône a annoncé que ce serait le cas à Marseille dès samedi dans les zones très fréquentées.

Dans le monde, plus de 19 millions de cas ont été déclarés au total, dont un million en quatre jours, et plus de 712.000 personnes sont décédées. Suivez l'évolution de la situation en direct.

Les infos principales à retenir

  • Le bilan total est de 30.324 décès et plusieurs indicateurs se dégradent
  • Le protocole sanitaire pour la rentrée scolaire a été publié, les universités pourront rouvrir en septembre
  • Le port du masque obligatoire en extérieur se développe dans plusieurs communes, notamment Marseille
  • Plus de 19 millions de contaminations dans le monde

Le nombre de cas augmente en France

Le bilan en France s'établit à 30.324 morts en France, selon le bilan publié vendredi par le ministère de la Santé, soit 12 supplémentaires en 24 heures. Le nombre de patients en réanimation s'élève à 383. Un indicateur alternant entre baisse et hausse depuis quelques jours mais reste loin des 8.000 patients recensés au plus fort de l'épidémie. 

Le nombre de nouveaux cas confirmés est toutefois en hausse continue : le dernier bilan fait état de 2.288 cas supplémentaires en 24 heures. C'est la première fois depuis mi-avril que le cap des 2.000 cas recensés par jour est dépassé. Dans le même temps, le nombre de tests est lui aussi en hausse (593.640 selon le dernier bilan), tout comme le taux de positivité de ces tests (1,7% entre le 29 juillet et le 4 août, contre 1,6% entre le 28 juillet et le 3 août). C'est la raison pour laquelle le nombre de cas positifs ne s'explique pas seulement par le nombre de tests effectués.

Pour teinter de freiner l'épidémie, le masque est devenu obligatoire dans les espaces publics extérieurs de nombreuses communes dont Nice, Toulouse ou encore Saint-Tropez. La mesure devrait être adoptée à Paris dès la semaine prochaine. Le ministre de la Santé Olivier Véran, en visite vendredi en Dordogne, a appelé les Français à "tenir bon", même si les fortes chaleurs rendent certains gestes sanitaires difficiles. Retrouvez ici notre article pour adopter les bons réflexes pendant la canicule. 

Le protocole sanitaire pour la rentrée révélé 

la rentrée de septembre, les règles de distanciation physique qui prévalaient jusqu'ici en raison du coronavirus seront encore assouplies dans les établissements scolaires, selon le dernier protocole sanitaire publié par le ministère de l'Education. Plusieurs changements entre les deux textes concernent les règles de distanciation physique et de brassage entre élèves. Selon le dernier protocole qui régit la rentrée scolaire et qui, selon le ministère, ne devrait plus être modifié, la distanciation physique ne s'appliquera plus dans les espaces extérieurs.

Dans les espaces clos (salles de classe, bibliothèques, cantines…), elle ne sera plus obligatoire "lorsqu'elle n'est pas matériellement possible" ou "qu'elle ne permet pas d'accueillir la totalité des élèves". Les élèves de plus de 11 ans devront toutefois continuer à porter un masque dans les espaces clos et extérieurs lorsqu'une distanciation d'un mètre ne peut être garantie et qu'ils sont placés face à face ou côte à côte.

Les universités rouvriront en septembre

Les étudiants pourront faire leur rentrée dans leurs établissements, a annoncé jeudi le ministère de l'Enseignement supérieur. "Le port du masque dans les salles d'enseignements est fortement recommandé", a précisé le ministère en publiant une circulaire qui doit permettre aux universités et grandes écoles "d'accueillir le plus grand nombre d'étudiants, dans le respect des consignes sanitaires" à partir de septembre. 

Après le déconfinement amorcé le 11 mai, les établissements scolaires avaient peu à peu rouvert leurs portes en France mais ceux du supérieur, dont les 74 universités, étaient restés fermés pour éviter une propagation de l'épidémie. Selon la circulaire ministérielle, la situation sanitaire permet d'édicter aujourd'hui des consignes "plus souples" même si elle requiert le "maintien d'une vigilance justifiée par la circulation toujours présente du virus".

Port du masque obligatoire en extérieur à Marseille

Avec le risque toujours présent de la reprise épidémique, de nombreuses villes choisissent d'imposer le port du masque même dans certains endroits extérieurs. C'est le cas à Marseille, dans des zones très fréquentées, a annoncé vendredi la préfecture des Bouches-di-Rhône. Avec la présence des touristes et des rassemblements festifs constatés dans certains quartiers, cette mesure a été prise dans l'hypercentre de la ville, autour du Vieux-Port et dans les rues alentours. Le masque sera obligatoire entre 10 heures et 4 heures du matin.

Sur la promenade des plages du Prado et du secteur Borély, au sud de la ville, ainsi que sur le Cours Julien et autour de la place de la Plaine, deux lieux emblématiques de la vie nocturne marseillaise, il sera imposé entre 19 heures et 4 heures du matin.

"Il y a une augmentation des cas chez les 20-40 ans, qui participent à des rassemblements festifs et sont souvent asymptomatiques, avec un risque de contamination pour leur entourage", a détaillé lors d'une conférence de presse la préfète déléguée à l'égalité des chances, Marie Aubert.

L'appel de la Commission européenne pour les couples mariés

La Commission européenne a appelé vendredi tous les États membres à permettre l'entrée dans l'UE des partenaires non mariés des citoyens et résidents européens, par dérogation aux restrictions de voyages visant les pays tiers. Elle regrette que "seule une minorité" le permette actuellement. 

Les frontières extérieures de l'UE et l'espace Schengen ont rouvert depuis le 1er juillet aux voyageurs d'une liste restreinte de pays tiers, actualisée régulièrement. Mais pour les autres pays, notamment les États-Unis, tout voyage non essentiel vers l'Union reste interdit. Des exceptions sont toutefois prévues pour les citoyens et les résidents de l'UE, ainsi que les "membres de leur famille".

Une ville reconfinée en Espagne 

Les 32.000 habitants d'Aranda de Duero, à 150 km au nord de Madrid, ont entamé vendredi un confinement de 14 jours, une des quarantaines locales qui se succèdent en Espagne pour tenter de limiter la contagion du nouveau coronavirus. Un mois et demi après le déconfinement total de l'Espagne, Aranda de Duero dans la région de Castille-Leon, connue pour ses vignobles, renoue avec la limitation des déplacements au minimum et l'interdiction d'entrer ou de sortir de la localité.

D'autres quarantaines locales ont déjà été imposées notamment au Pays Basque, en Catalogne et en Aragon. L'Espagne, un des pays les plus frappés par la pandémie, a dénombré à ce jour 310.000 cas et 28.500 décès.

L'Afrique a passé le cap du million de cas....

Le cap du million de cas de nouveau coronavirus a été franchi jeudi en Afrique, continent qui reste cependant encore le moins touché dans le monde et où la répartition des cas est très inégale. Selon les chiffres compilés par l'AFP jeudi, quelque 1.000.054 cas ont été enregistrés sur l'ensemble du continent, avec au moins 21.724 décès, ce qui représente environ 5% des cas dans le monde.

Seulement 5 des 54 pays d'Afrique regroupent 75% des cas, selon le Centre de contrôle des maladies du continent. L'Afrique du Sud, pays le plus industrialisé d'Afrique, compte pour plus de la moitié des cas confirmés du continent, avec 538.184 infections. Il est le 5e pays le plus touché au monde, derrière les Etats-Unis, le Brésil, l'Inde et la Russie.

L'Amérique latine et les Caraïbes, région la plus touchée 

L'Amérique latine et les Caraïbes sont devenues vendredi la région du monde la plus touchée en nombre de morts par le nouveau coronavirus. Avec au moins 213.120 décès, cette région dépasse l'Europe, qui comptabilise 212.660 morts, selon un bilan établi à 17H00 GMT.

Au Mexique, troisième pays le plus endeuillé au monde, la barre des 50.000 décès a été franchie jeudi alors que les critiques montent concernant la gestion de l'épidémie et de la crise économique par le gouvernement. Et l'Argentine, où la maladie a fait 4.251 morts, a recensé pour le troisième jour consécutif un nombre record de nouvelles contagions.

Au Brésil, où le bilan a atteint jeudi 98.493 morts, le président Jair Bolsonaro a affirmé jeudi avoir "la conscience tranquille". "Avec nos moyens, nous pouvons vraiment dire que nous avons fait tout notre possible, et même l'impossible, pour sauver des vies", a affirmé le chef de l'Etat, qui depuis le début de l'épidémie s'oppose aux mesures de confinement et de distanciation physique et minimise la gravité de la maladie.

Plus de 19 millions de cas d'infections

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 715.343 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles vendredi à 11 heures. Plus de 19.133.340 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 11.319.300 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2.060 nouveaux morts, le Brésil (1.237) et l'Inde (886). Au total, les Etats-Unis recensent près de 160.000 morts depuis le début de la pandémie, et plus de 4,87 millions de cas (dont un tiers de personnes déclarées guéries).