Covid-19 : le nombre de réanimations toujours en baisse

, modifié à
  • A
  • A
Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation a poursuivi sa baisse vendredi.
Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation a poursuivi sa baisse vendredi. © Loic VENANCE / AFP
Partagez sur :
La quarantaine pour entrer en France a été étendue à quatre autre pays : la Colombie, le Bahreïn, le Costa Rica et l'Uruguay. En déplacement dans le Gers, Jean Castex a de son côté appelé les Français à "tenir" avant l'arrivée de doses de vaccin en juin. La décrue se poursuit à l'hôpital, avec désormais moins de 4.400 patients en réanimation.
L'ESSENTIEL

La vaccination se poursuit, malgré le week-end de l'Ascension. L'objectif affiché du gouvernement : 20 millions de primo-vaccinés au 17 mai. Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement dans le Gers, a lui incité les Français à "tenir" avant l'arrivée de doses au mois de juin. En parallèle, la quarantaine pour entrer en France a été étendue à quatre pays, dont la Colombie. 

Si les indicateurs restent élevés, la tendance à la baisse de l'épidémie de Covid-19 semble bel et bien se confirmer, avec désormais moins de 4.400 patients en réanimation. En revanche, la dégradation de la situation en Guyane a obligé les autorités locales à annoncer un reconfinement pour 17 jours, à partir de ce vendredi.

Les informations à retenir 

  • La vaccination se poursuit en France, malgré le pont de l'Ascension. Jean Castex appelle les Français à "tenir"
  • La quarantaine pour entrer en France a été étendue à quatre pays, dont la Colombie 
  • Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation passe vendredi sous 4.400
  • L'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax

La décrue se poursuit à l'hôpital

Le nombre de malades du Covid-19 dans les services de réanimation a poursuivi sa baisse vendredi pour passer sous 4.400, le nombre d'hospitalisations dans son ensemble continuant également à décroître, selon les chiffres de Santé publique France. Cette amélioration des indicateurs s'accompagne d'une accélération de la campagne vaccinale, le cap des "20 millions de Français" ayant "reçu au moins une injection de vaccin" devant être atteint samedi, a annoncé sur Twitter le ministre de la Santé, Olivier Véran. Ce chiffre correspond à l'objectif que s'était fixé le gouvernement, qui veut atteindre les 30 millions de primo-injections à la mi-juin.

Selon l'agence sanitaire, les services de soins critiques (qui rassemblent réanimation, soins intensifs et surveillance continue) comptent désormais 4.352 malades du Covid, dont 152 nouvelles admissions en 24 heures, contre 4.442 jeudi. Ce chiffre est en diminution quasi continue depuis le point haut, à 6.001, atteint le 26 avril (plus haut que le pic de la deuxième vague de l'automne à 4.900 mais en-dessous de celui de la première vague en avril 2020, autour de 7.000).

"Il faut tenir" en attendant l'arrivée de "beaucoup de doses" en juin

Le Premier ministre Jean Castex, en déplacement dans un centre de vaccination d'Auch, dans le Gers, a incité vendredi les Français à "tenir" sur le front sanitaire avant l'arrivée de "beaucoup de doses en juin" et le franchissement imminent du seuil des 20 millions de vaccinés. "Que les gens n'hésitent pas à se faire vacciner sur leur lieu de villégiature", a également insisté le Premier ministre, alors que mardi, le ministère de la Santé invitait les Français à "s'adapter" cet été, en s'efforçant de rendre compatibles leurs dates de départ en vacances et leurs rendez-vous de vaccination contre le Covid-19.

La France est tout près de franchir ce week-end le cap des 20 millions de premières injections à la mi-mai, malgré la désaffection pour l'AstraZeneca. Selon les chiffres publiés jeudi soir, 19.269.311 personnes ont reçu au moins une injection et 8.544.122 personnes ont reçu deux injections (soit 12,8% de la population totale et 16,3% de la population majeure).

Près de 500.000 vaccinateurs supplémentaires, dont les kinésithérapeutes, aide-soignants, puéricultrices, ambulanciers et même les titulaires d'une formation de secourisme de niveau 2 peuvent désormais vacciner, vont être mis à contribution. 

Quarantaine pour entrer en France étendue à quatre autres pays

Les voyageurs en provenance de quatre pays supplémentaires, dont la Colombie, devront observer à partir de dimanche une quarantaine obligatoire de dix jours à l'arrivée en France en raison de la circulation de l'épidémie de coronavirus dans ces pays. Cette restriction s'appliquera également au Bahreïn, au Costa Rica et à l'Uruguay. Douze pays étaient déjà soumis à de telles restrictions dont le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud, l'Argentine et la Turquie.

Comme pour les voyageurs revenant des autres pays à risques, les forces de l'ordre pourront vérifier de manière inopinée leur présence sur leur lieu de quarantaine et leur infliger une amende de 1.000 à 1.500 euros en cas d'absence. Le dispositif de test avant l'embarquement est, lui, "renforcé, en imposant un test PCR négatif de moins de 36h (au lieu de 72h), ou un test PCR négatif de moins de 72h accompagné d'un test antigénique négatif de moins de 24h". 

La Guyane se confine

A compter de vendredi, la Guyane est placée sous reconfinement pendant 17 jours en raison de la "dégradation" de la situation sanitaire sur ce territoire, a annoncé jeudi la préfecture de Guyane. Ce confinement s'étendra durant un peu plus de deux semaines, du vendredi 14 mai au dimanche 30 mai inclus, selon un communiqué de la préfecture. Sur ce territoire ultramarin de près de 300.000 habitants, l'incidence est de "346 cas pour 100.000 habitants" sur 7 jours glissants, selon les dernières données de l'Agence régionale de santé (ARS). Jeudi, les lits en réanimation étaient occupés à près de 69% (24/35). 

Les établissements scolaires et crèches demeureront ouverts, mais les bars, restaurants, cinémas, piscines publiques (sauf pour les scolaires) auront obligation de fermer leurs portes. Les déplacements seront à nouveau soumis à attestation. Les rassemblements de plus de six personnes sont aussi interdits et s'ajoutent au couvre-feu déjà en vigueur institué du samedi soir au lundi matin.

L'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner à Covax

Le patron de l'OMS a appelé vendredi les pays à renoncer à vacciner les enfants et les adolescents contre le Covid et faire don des doses ainsi libérées au système Covax pour les redistribuer aux pays défavorisés. "Je comprends pourquoi certains pays veulent vacciner leurs enfants et leurs adolescents, mais je vous demande de penser à y renoncer et donner plutôt les vaccins à Covax", le système international mis en place pour garantir un accès équitable aux vaccins, a déclaré le directeur général de l'OMS. Plus d'informations par ici

Retour des touristes en Grèce, fin de la quarantaine en Italie

La Grèce lance la saison touristique vendredi avec le retour de la liberté de circulation au bout de sept mois de confinement. Finie l'interdiction de quitter son département ou de se rendre sur une île sans en être résident, finies les autorisations de sortie par SMS, finis les contrôles de police et les amendes... Partout en Grèce, confinée depuis le 7 novembre, les musées aussi rouvrent vendredi. Seule condition désormais pour dans ce pays, dont l'économie est très dépendante du tourisme : être vacciné ou présenter un test Covid négatif. Le gouvernement grec a également lancé une grande campagne de vaccination, en vue de la saison touristique, notamment dans les îles. 

L'Italie a de son côté annoncé vendredi la fin de la mini-quarantaine de cinq jours imposée jusqu'ici aux voyageurs en provenance des pays de l'Union européenne, dans le but affiché de relancer son secteur touristique. Cette mesure entrera en vigueur à partir de dimanche. L'Italie compte beaucoup sur les touristes étrangers pour relancer son économie, alors que le secteur touristique représente environ 13% de son PIB. 

3,3 millions de morts

La pandémie a fait au moins 3.333.603 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 10 heures. Après les Etats-Unis (584.464 décès), les pays comptant le plus de morts sont le Brésil (430.417), l'Inde (258.317), le Mexique (219.590) et le Royaume-Uni (127.640). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sont globalement sous-évalués.