Coronavirus : 29.065 morts en France, le reflux épidémique se poursuit

, modifié à
  • A
  • A
Coronavirus Hôpital
Le dernier bilan de l'épidémie de coronavirus fait état de 29.065 morts en France. © AFP
Partagez sur :
Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont appelé à une journée d'action nationale le 16 juin. En parallèle, le gouvernement a annoncé que traditionnel défilé sur les Champs-Élysées sera remplacé par une cérémonie militaire, qui rendra aussi hommage aux soignants. Suivez en direct l'évolution de la situation. 

Deux jours après le début du déconfinement, la France reprend progressivement ses habitudes. Et cherche toujours à redresser son économie touchée par la crise du coronavirus. C'est la raison pour laquelle Emmanuel Macron et Édouard Philippe ont reçu syndicats et patronat à l'Élysée, jeudi. Le gouvernement prévoit de mobiliser 40 milliards d'euros pour soutenir les secteurs en difficulté, dans le cadre du troisième projet de budget rectificatif qui sera présenté en conseil des ministres la semaine prochaine, a d'ores et déjà annoncé Bercy.

L'exécutif a également annoncé que la célébration du 14 juillet sera adaptée aux exigences sanitaires : le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées sera remplacé par une cérémonie militaire, qui rendra aussi hommage aux soignants. Mais cette annonce symbolique ne suffira pas à calmer la colère du monde de la santé. Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont ainsi appelé à une journée d'action nationale le 16 juin pour mettre la pression sur l'exécutif, en plein "Ségur de la santé". Suivez l'évolution de la situation en direct.

Les informations principales à retenir :

  • Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers appellent à une journée d'action nationale le 16 juin
  • Le défilé du 14 juillet sera remplacé par une cérémonie militaire comprenant un hommage au soignant
  • Le gouvernement va mobiliser 40 milliards pour les secteurs en difficulté 
  • L'aide à l'embauche d'apprentis sera fortement augmentée jusqu'en février 2021
  • Nouveau bilan de 29.065 morts en France, le reflux épidémique se poursuit

L'épidémie continue de reculer en France

Le coronavirus a fait 29.065 morts, selon le dernier bilan de la Direction générale de la santé publié jeudi soir. La hausse est de 44 morts dans les hôpitaux français, ce qui porte le total à 18.715 à l'hôpital et 10.350 dans les établissements sociaux et médico-sociaux (Ehpad), dont le bilan de mardi sera réactualisé mardi 9 juin.

1.163 patients atteints du coronavirus sont hospitalisés en réanimation (contre 1.429 il y a une semaine), avec un solde négatif de 47 sorties en 24 heures. 13.101 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus (contre 15.208 il y a une semaine).

40 milliards pour les secteurs en difficulté 

Comment relever l'économie française, percutée de plein fouet par l'épidémie de coronavirus et le confinement ? Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont réuni jeudi syndicats et patronat afin de trouver des solutions pour préserver l'emploi. Emmanuel Macron, qui a promis de se "réinventer", va intensifier ses consultations afin de "faire des propositions aux Français" entre le second tour des municipales le 28 juin et le 14 juillet, a indiqué l'Élysée.

Le gouvernement prévoit dores-et-déjà de mobiliser 40 milliards d'euros pour soutenir les secteurs en difficulté, dans le cadre du troisième projet de budget rectificatif qui sera présenté en conseil des ministres la semaine prochaine, a annoncé jeudi le ministère de l'Économie et des Finances.

Ce nouveau projet de loi de finances rectificatif (PLFR) est rendu nécessaire par une aggravation de la récession, avec une chute du Produit intérieur brut (PIB) de 11%, un déficit qui va se creuser à 11,4% du PIB et une dette publique qui va gonfler à 120,9%, a détaillé le ministère lors d'un point presse téléphonique.

Une aide à l'embauche d'apprentis

Par ailleurs, la ministre du Travail Muriel Pénicaud a annoncé que l'aide à l'embauche d'apprentis serait fortement augmentée jusqu'au 28 février 2021. Plus précisément, les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet au 28 février 2021 bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 8.000 euros pour les majeurs et 5.000 euros pour les mineurs.

Alors que cette aide est aujourd'hui réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, le dispositif sera élargi jusqu'au niveau de la licence et à toutes les entreprises, ce qui représentera "un coût supplémentaire supérieur à un milliard d'euros". Des décisions sur l'assurance chômage seront prises "d'ici l'été". On vous explique tout ce qu'il faut retenir de ces annonces sur l'emploi ici.

Hôpital : une journée d'action nationale le 16 juin

Le monde de l'hôpital met la pression sur le gouvernement. Plusieurs syndicats et collectifs hospitaliers ont appelé "les personnels et les usagers à se mobiliser le 16 juin", afin que le gouvernement "prenne en compte l'ensemble de leurs revendications", en plein "Ségur de la santé". Évoquée depuis plusieurs semaines, la date est à présent confirmée : le 16 juin sera "une journée d'action nationale d'initiatives et de grève", ont indiqué dix organisations dans un communiqué.

Cette coalition inclut quatre des cinq principaux syndicats de la fonction publique hospitalière (CGT, FO, SUD, Unsa) et les deux collectifs (Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux) en pointe depuis plus d'un an dans les grèves et manifestations. Ils réclament notamment une "revalorisation générale des salaires", un "plan de recrutement", un "plan de formation" et "l'arrêt de toutes les fermetures d'établissements, de services et de lits". La balle est désormais dans le camp du gouvernement. 

14 juillet : le défilé remplacé par une cérémonie militaire avec hommage aux soignants

Pour adapter la célébration du 14 juillet aux exigences sanitaires, le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées sera remplacé par une cérémonie militaire place de la Concorde, qui rendra aussi hommage aux soignants, a annoncé l'Elysée jeudi. La cérémonie comprendra "un dispositif resserré ramené à 2.000 participants et environ 2.500 invités", dans le respect des règles de distanciation sociale, a précisé la présidence. Plus de détails par ici, ou dans la vidéo ci-dessous :

La chloroquine en prévention du coronavirus "ne sert à rien", selon une nouvelle étude

La controverse continue d'agiter la communauté scientifique : que vaut réellement l'étude sur l'hydroxychloroquine publiée dans la revue The Lancet, le 22 mai, qui pointait une surmortalité des patients recevant cette molécule ? Alors que cet article a été très critiqué, jusque dans la direction du journal, avec la rétractation de trois de ses auteurs jeudi soir, une nouvelle étude publiée mercredi dans le New England Journal of Medicine (NEJM) conclut à l'inefficacité de l'hydroxychloroquine en prévention du coronavirus. Plus d'informations dans notre article par ici

>> Frédéric Adnet, chef des urgences à l'hôpital Avicenne de Bobigny, était l'invité de l'émission Sans Rendez-vous, sur le sujet :

Selon une étude, les enfants ne seraient (vraiment) pas très contagieux

C’est l’une des intrigues de ce Covid-19. Au début de la pandémie, les enfants avaient été présentés comme porteur et transmetteur du virus. L’infectiologue et pédiatre de Créteil, Robert Cohen, qui a coordonné de nouveaux tests récents, tente de prouver le contraire. Selon les résultats de son étude réalisée avec 27 pédiatres d’Île-de-France - l'une des régions les plus touchées par l'épidémie - portant sur 605 enfants entre le 14 avril et le 12 mai, seuls 0,6% d'entre-eux ont été infecté par le coronavirus. On vous en dit plus par ici :

Plus de 382.000 morts dans le monde

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 385.869 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine. Plus de 6.522.050 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 2.820.000 sont aujourd'hui considérés comme guéris. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d'autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 107.175 décès pour 1.851.520 cas. Au moins 479.258 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 39.728 morts pour 279.856 cas, l'Italie avec 33.601 morts (233.836 cas), le Brésil avec 32.548 morts (584.016 cas), et la France avec 29.021 morts (188.674 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 83.022 cas (1 nouveau entre mercredi et jeudi), dont 4.634 décès (0 nouveau), et 78.319 guérisons.