Coronavirus : Paris étend les zones où le port du masque est obligatoire

, modifié à
  • A
  • A
L'épidémie a fait plus de 750.000 morts dans le monde
L'épidémie a fait plus de 750.000 morts dans le monde © AFP
Partagez sur :
En raison de la forte circulation du virus dans l'hexagone, les voyageurs voulant visiter le Royaume-Uni au départ de la France devront passer par la case quarantaine avant de circuler dans les rues de Londres. La ville de Paris a étendu les zones où le port du masque en extérieur est obligatoire. Dans le monde, on dénombre plus de 750.000 morts depuis l'apparition du Covid-19.

Le virus continue de circuler partout en France et les autorités sanitaires tentent d'endiguer l'épidémie, mais cela ne suffit pas. La pandémie de coronavirus a fait 30.406 morts en France selon le dernier bilan publié vendredi par la Direction générale de la Santé. La ville de Paris a décidé d'étendre les zones de port du masque obligatoire en extérieur à partir de samedi 8 heures. Les rassemblements de plus de 10 personnes sont interdits par la préfecture de police, si les gestes barrières ne sont pas garantis.

Les principales informations à retenir :

  • Le Covid-19 a fait 30.406 morts en France depuis le début de l'épidémie
  • Paris a renforcé les restrictions liées au coronavirus  
  • Les voyageurs en provenance de France à destination du Royaume-Uni seront mis en quarantaine à partir de samedi 
  • Les pèlerins en direction de Lourdes pour le 15 août devront porter un masque
  • Plus de 750.000 personnes sont mortes dans le monde depuis le début de la crise

30.406 morts en France, la circulation virale s'intensifie

Le dernier bilan de la Direction générale de la Santé fait état de 30.406 morts en France vendredi (+18 en 24 heures), dont 19.901 au sein des établissements hospitaliers et 10.505 en établissements sociaux et médico-sociaux. Plusieurs indicateurs continuent de se dégrader à l'instar du nombre de nouveaux cas sur les dernières 24 heures, qui a franchi une nouvelle fois la barre des 2.500 pour atteindre les 2.846 nouveaux patients. Quant aux nombres de clusters dans l'Hexagone, on en dénombre 953, dont 27 nouveaux découverts durant les dernières 24 heures.

Paris renforce les restrictions

La préfecture de police de Paris a annoncé vendredi soir l'extension des zones dans lesquelles le port du masque est obligatoire. Cette mesure entrera en vigueur dès samedi 8 heures dans les nouveaux quartiers concernés tels qu'une partie des Champs-Elysées, le quartier du Louvre et celui des Batignolles. 

Capture Masques

"Si la situation épidémiologique devait à nouveau se dégrader, le port du masque pourrait devenir obligatoire sur l'ensemble de la capitale", est-il précisé. Les rassemblements et manifestations de plus de dix personnes qui ne garantiront pas le respect des mesures barrières seront par ailleurs interdits. 

Les Français en route pour le Royaume-Uni bientôt contraints à une quarantaine 

Une décision du gouvernement britannique d'imposer une quarantaine de deux semaines à partir de samedi aux voyageurs en provenance de plusieurs pays et territoires a provoqué une prise de bec diplomatique avec la France.  Il s'agit d'"une décision britannique que nous regrettons et qui entraînera une mesure de réciprocité, en espérant un retour à la normale le plus rapidement possible", a tweeté le secrétaire d'État chargé des Affaires européennes, Clément Beaune. Cette mesure pourrait donc également frapper de plein fouet les nombreux Britanniques se trouvant actuellement en vacances en France et pourrait provoquer un exode de vacanciers désireux d'échapper à cette contrainte à leur retour. 

"Il n'y a pas de fatalité", veut croire Jérôme Salomon

"Les indicateurs sont mauvais, les signaux sont préoccupants et la situation se dégrade. Mais il n'y a pas de fatalité. Le sort de l'épidémie (de Covid-19) est entre nos mains", a assuré vendredi sur France Inter, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. "On peut freiner l'épidémie et mettre fin à des clusters à risque", a-t-il cependant souligné, en citant le cas de la Mayenne, un département où plusieurs foyers de Covid-19 avaient été identifiés. 

"Les Mayennais se sont mobilisés, ont observé l'ensemble des gestes barrières, ont accepté de se faire tester massivement: ça a marché!", a-t-il indiqué. Les villes de Paris et Marseille restent "particulièrement à risque" et "une vingtaine de départements sont au-dessus d'un certain seuil de vigilance", a dit Jérôme Salomon. Salomon. En revanche, "il n'y a pas d'alerte sur les Outre-mer", a insisté le directeur général de la Santé.

Le pèlerinage de Lourdes sera masqué

Les pèlerins devront porter un masque lors du pèlerinage du 15 août à Lourdes, où des milliers de catholiques sont attendus, a annoncé la préfecture des Hautes-Pyrénées. "Le préfet, en concertation avec le maire de la ville de Lourdes, rend le masque obligatoire dans certains secteurs de la ville, le weekend des 14 et 15 août 2020", dit le communiqué. L'enceinte religieuse des sanctuaires de Lourdes, et les rues situées à proximité, avec de nombreuses boutiques de souvenirs, des restaurants et des hôtels, sont concernés par la mesure, visant à lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19. Alors qu'il attire en temps normal 20 à 25.000 personnes, le pèlerinage rassemblera un maximum de 10.000 personnes samedi.

Un match de l'OM annulé, une joueuse de l'OL testée positive

Le match amical prévu vendredi entre l'Olympique de Marseille et le Vfb Stuttgart a été annulé jeudi, a annoncé l'OM, qui suspecte un cas positif au Covid-19 dans son effectif. Il s'agit du deuxième match amical annulé pour le club phocéen dans cette pré-saison, la rencontre face à Montpellier ayant été annulée le 5 août en raison d'un probable cas de Covid-19 dans les rangs du MHSC. Dans le même temps, la gardienne de but N.2 de l'Olympique lyonnais, l'Espagnole Lou Gallardo, a été testée positive au Covid-19, a-t-on appris auprès de l'OL, confirmant une information du quotidien Le Progrès. Elle avait passé un test dit "douteux" 48 heures avant la finale de la Coupe de France, dimanche à Auxerre gagnée contre le Paris Saint-Germain (0-0, 4-3 t.a.b.). La joueuse avait alors été mise en quarantaine par précaution. 

Vers un vaccin disponible dès le premier trimestre 2021, gratuit aux États-Unis

Le vaccin sur lequel travaille le laboratoire anglo-suédois AstraZeneca et qui doit être produit en Argentine et au Mexique à destination des pays d'Amérique latine (sauf le Brésil) devrait être prêt dès le premier trimestre 2021, a assuré jeudi le président mexicain Andrés Manuel López Obrador. "Tous les Mexicains auront accès au vaccin. Les plus humbles n'ont pas à s'inquiéter", a dit le chef d'État de gauche.

Dans le même temps, l'administration Trump a annoncé que si un vaccin expérimental faisait ses preuves, il serait distribué gratuitement aux Américains, en répétant que le processus d'autorisation se ferait dans la plus grande rigueur scientifique. "Nous espérons que chaque Américain aura non seulement accès à un vaccin gratuit distribué dans divers sites, mais qu'il n'aura rien à payer non plus pour l'administration du vaccin", a dit Paul Mango, haut responsable du ministère de la Santé, lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Le Canada va régulariser les demandeurs d'asile mobilisés contre le Covid-19

Le Canada va régulariser des demandeurs d'asile qui ont aidé à soigner des malades du Covid-19 au plus fort de la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi le ministre de l'Immigration. La mesure concernera les demandeurs ayant donné directement des soins aux malades dans un établissement de santé, une maison de retraite ou à domicile, comme les infirmiers ou aide-soignants, a expliqué le ministre de l'Immigration Marco Mendicino lors d'une conférence de presse. Ils pourront demander la résidence permanente pour eux-mêmes et leur famille s'ils ont déposé leur demande avant mars 2020, même si leur demande d'asile a déjà été rejetée.

L'Espagne ferme les discothèques et multiplie les restrictions

L'Espagne a décidé vendredi la fermeture des discothèques et l'interdiction de fumer dans la rue sans respecter la distance de sécurité en renforçant les restrictions pour endiguer la résurgence du Covid-19. Le ministre de la Santé Salvador Illa a présenté une série de mesures qui s'appliqueront sur tout le territoire, au terme d'une réunion d'urgence des autorités sanitaires de toutes les régions d'Espagne, chacune compétente pour la Santé.

Le pays, un des plus endeuillés au monde par la pandémie, a enregistré jeudi près de 3.000 nouveaux cas en 24 heures.

Aux États-Unis, les frontières avec le Canada et le Mexique, fermées jusqu'au 21 septembre

Les frontières entre les États-Unis et ses deux voisins, le Mexique et le Canada, resteront fermées aux déplacements non-essentiels jusqu'au 21 septembre pour freiner l'épidémie de Covid-19, a annoncé vendredi le ministre américain de la Sécurité intérieure. "Nous continuons à travailler avec nos partenaires canadiens et mexicains pour ralentir la progression du Covid-19", a expliqué le ministre Chad Wolf dans un tweet. "Par conséquent, nous nous sommes entendus pour étendre la limitation des voyages non-essentiels à nos portes d'entrée respectives jusqu'au 21 septembre".

La fermeture des frontières des États-Unis avec ses deux partenaires du libre-échange nord-américain a été décidée en mars par les Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), et prolongée chaque mois depuis.

La Nouvelle-Zélande prolonge de 12 jours le reconfinement d'Auckland 

La Première ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, a annoncé vendredi le prolongement d'au moins 12 jours du nouveau confinement d'Auckland après la propagation de l'épidémie en dehors de la plus grande ville du pays. "Le gouvernement a accepté de maintenir les mesures actuelles pendant 12 jours supplémentaires, ce qui porte (le confinement) à deux semaines complètes au total". 

Hausse des cas au Maroc, au Pérou et au Mexique

Le Maroc fait face à une hausse des infections au coronavirus, avec plus de 1.000 cas enregistrés quotidiennement depuis quelques jours, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) mettant en garde jeudi contre cette "tendance à la hausse". En Amérique latine, le virus est sans contrôle : le Pérou a dépassé la barre des 25.000 décès dûs au jeudi et atteint un demi-million de cas de contamination (508.000). "Nous avons un total de 25.648 décès", a déploré jeudi le vice-ministre de la Santé, dont un record de 277 morts au cours des dernières 24 heures. Comme au Pérou, le Mexique a dépassé jeudi le cap du demi-million de personnes contaminées et déplore 55.293 décès.

Le Covid-19 a fait au moins 754.649 morts pour un total de presque 20,9 millions de cas recensés dans le monde, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de sources officielles. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé (167.253 décès), devant le Brésil (105.463), le Mexique 55.293) et l'Inde (48.040).