Doses, efficacité, logistique... Ce que l'on sait sur le vaccin Moderna

  • A
  • A
Actuellement, seul le vaccin Pfizer est autorisé en Europe. 5:24
Actuellement, seul le vaccin Pfizer est autorisé en Europe. © AFP
Partagez sur :
L'Agence européenne du médicament pourrait se prononcer mercredi sur l'autorisation du vaccin Moderna. S'il est aussi efficace contre les formes graves de la maladie que le vaccin de Pfizer, il a l'avantage de se conserver à -20 degrés au lieu de -70 degrés, ce qui facilitera son transport et son stockage. 
DÉCRYPTAGE

C'est un outil très attendu dans la lutte contre l'épidémie de coronavirus. L'Agence européenne du médicament (EMA) devrait se prononcer mercredi sur l'autorisation du vaccin américain Moderna, alors que le vaccin Pfizer/BioNTech demeure actuellement le seul autorisé en Europe. En cas d'autorisation, de premières doses pourraient être disponibles en France dès la semaine prochaine. Rythme de livraison, efficacité, conservation... Europe 1 fait le point les principales choses à savoir sur ce vaccin. 

Combien de doses seront-elles disponibles ?

Si le feu vert européen est donné ce mercredi, on peut espérer une validation de la Haute autorité de santé d'ici la fin de la semaine, et de premières doses disponibles la semaine prochaine. L'Union européenne a commandé 160 millions de doses de ce vaccin Moderna, et la France en recevra 15%. De quoi, donc, vacciner 12 millions de Français avec deux doses à 28 jours d'intervalle.

Bien évidemment, ces vaccins ne seront pas tous disponibles d'un seul coup. Il est prévu que les doses de Moderna soient livrées au rythme de 500.000 par mois. À titre de comparaison, pour Pfizer, c'est 500.000 par semaine.

Quelle efficacité ?

Mais que sait-on de l'efficacité du vaccin Moderna ? Comme le vaccin Pfizer, il est efficace à 94% contre les formes graves de la maladie, et est d'ailleurs basé sur la même technologie de l'ARN messager. En revanche, il a l'avantage de se conserver à -20 degrés au lieu de -70 degrés, ce qui facilitera la logistique de transport et de stockage.

À ce stade, on ne sait pas encore si le vaccin Moderna permettra de limiter le nombre de contaminations, car pour savoir si l'on reste contagieux après la vaccination, il faut savoir s'il reste du virus dans le nez ou la gorge, donc il faut qu'il y ait eu des prélèvements nasopharyngés pendant les essais clinique. Et on manque de données à ce stade.

Quels sont les prochains vaccins attendus ?

Une validation du vaccin AstraZeneca est espérée d'ici fin janvier. Il a une efficacité de 70 % sur les formes graves, et d'après les données cliniques, il permettrait aussi de réduire de 50 % le nombre de personnes contagieuses parmi les vaccinés. Une bonne nouvelle, d'autant que la France a pris une option de 45 à 60 millions de doses avec ce laboratoire. De quoi vacciner presque autant de Français qu'avec les 2 premières injections.

Europe 1
Par Anne Le Gall, édité par Antoine Terrel