Covid-19 : Conseil de défense mardi matin, les partis et partenaires sociaux ensuite à Matignon

, modifié à
  • A
  • A
Le gouvernement pourrait annoncer un nouveau tour de vis dans les prochains jours.
Le gouvernement pourrait annoncer un nouveau tour de vis dans les prochains jours. © Kamil Zihnioglu / POOL / AFP
Partagez sur :
Le président Emmanuel Macron réunira mardi matin un Conseil de défense consacré au Covid-19, alors que la pandémie flambe dans le pays. Le Premier ministre Jean Castex recevra en fin de journée "les forces politiques" puis les partenaires sociaux à Matignon. 

Le président Emmanuel Macron réunira mardi matin un Conseil de défense consacré au Covid-19, avant que son Premier ministre Jean Castex ne reçoive en fin de journée "les forces politiques" puis les partenaires sociaux à Matignon, a annoncé l'exécutif. Le chef de l'État réunira ensuite, mercredi matin, un nouveau Conseil de défense consacré à l'épidémie, a-t-on précisé de même source, alors que la seconde vague du Covid-19 flambe en France.

Les deux réunions prévues autour du chef du gouvernement mardi après le premier Conseil de défense ont pour but d'évoquer "les durcissements envisagés dans la gestion de la crise sanitaire" du Covid-19, a indiqué Matignon à l'AFP. Les présidents des deux chambres, les chefs de partis, les présidents des groupes parlementaires et les présidents des principales associations d'élus sont conviés à 17h30 chez le chef du gouvernement. Les partenaires sociaux suivront à 19h30.

L'hypothèse d'un reconfinement

De telles consultations, semblables à d'autres organisées ces dernières semaines, paraissent précéder l'annonce d'un nouveau tour de vis, qui pourrait ensuite être acté mercredi matin. Signe d'une accélération du calendrier face à une situation sanitaire qui se dégrade très rapidement en France et ailleurs en Europe, Emmanuel Macron a reporté lundi un déplacement qu'il devait effectuer le lendemain au Creusot (Saône-et-Loire) sur le nucléaire civil et militaire.

 

 

Inimaginable il y a encore 15 jours, l'hypothèse d'un nouveau confinement six mois après le premier prend désormais corps face à une deuxième vague "brutale" du Covid-19, qui pourrait même être "plus forte que la première", selon le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy.