Cartes du déconfinement : le Lot a-t-il été classé rouge par erreur ?

, modifié à
  • A
  • A
Le Lot ne compte que peu de décès liés au coronavirus (photo d'illustration). 1:16
Le Lot ne compte que peu de décès liés au coronavirus (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
La carte du déconfinement présentée jeudi a surpris les élus et les habitants du Lot, seul département du Sud-ouest classé en rouge, et qui ne compte pourtant que peu de décès depuis le début de la crise. Cette situation s'expliquerait par un paramètre sur lequel repose la carte qui aurait été sur-évalué. "Les données imputées par erreur vont être rectifiées dans les centres hospitaliers", assure l'ARS Occitanie. 

En rouge, le Lot apparaît bien seul dans le Sud-ouest de la France. Si la carte du déconfinement présentée jeudi par le ministre de la Santé Olivier Véran n'évoluait pas d'ici le 11 mai, alors le déconfinement dans le département serait plus strict que l'ensemble de ses voisins. Pour tous les élus locaux contactés par Europe 1 et qui se sont exprimés publiquement, une chose est sûre : il y a eu une erreur de diagnostic. Ils sont formels : cette couleur rouge ne représente pas du tout la réalité de la situation sanitaire du Lot. 

La carte, comme nous vous l'expliquons dans cet article, s'est construite sur deux paramètres : la circulation active du virus et la tension hospitalière sur les capacités de réanimation. C'est sur le premier point que l'erreur aurait été commise pour le département du Lot. Car, face à l'incompréhension Générale, l'Agence régionale de santé (ARS) Occitanie s'est exprimée.

Un paramètre "sur-évalué"

Le taux de circulation active du virus se base sur les remontées de chaque centre hospitalier dans chaque département. Chaque service d'urgences compare le nombre de passages pour suspicion de coronavirus et le nombre total de passages pour tout motif. Sauf que dans le lot, les services d'urgences auraient sur-évalué le pourcentage de suspicion de Covid-19. 

"Une analyse rapide de ces données a conclu qu'un nombre de prélèvements récemment effectués par des services d’urgence lotois avaient conduit ces dernières semaines à surévaluer le pourcentage de passages aux urgences pour suspicion de coronavirus par rapport à la réalité", écrit l'ARS Occitanie dans un communiqué de presse. 

"Les données imputées par erreur vont être rectifiées"

"L'indicateur retenu au niveau national s'en est trouvé vraisemblablement faussé pour le département du Lot", reconnaît-elle. "Les données imputées par erreur vont être rectifiées dans les centres hospitaliers concernés pour que l'indicateur calculé pour le Lot le soit de la même manière que dans les autres départements", écrit-elle, affirmant avoir saisi Santé Publique France dans ce sens. 

"Nous pouvons aussi affiner ces données avec le nombre de tests positifs qui peuvent être réalisés dans ce département. Donc, je le redis, ce n’est pas parce que le Lot apparaît rouge aujourd’hui qu’il sera forcément au rouge au 11 mai", déclarait jeudi soir Olivier Véran.

Il est donc fort probable que ce département, qui n'a connu que 16 décès liés au Covid-19 depuis le début de la crise, passe au vert dans les prochains jours. Mais dans le Lot, comme partout en France, attention à un relâchement, qui, immédiatement provoquerait un retour d'un confinement plus strict.  

Europe 1
Par Elise Denjean, édité par Ariel Guez