Comment distinguer le rhume du Covid-19 ?

, modifié à
  • A
  • A
Test covid 1:18
Nez qui coule, maux de gorge, toux : difficile de distinguer le rhume du Sars-COV-2. © AFP
Partagez sur :
Avec la rentrée scolaire et la fin de l'été, le rhume revient. Mais les symptômes associés, proches de ceux du Covid-19, inquiètent les patients. Difficile de faire la distinction alors que le virus continue de circuler en France. Dans son cabinet médical de la région parisienne, le docteur Bertrand Boruchot tente de ne pas prescrire trop de tests PCR inutiles. 

Un nez qui coule, quelques quintes de toux, des difficultés à déglutir : la saison des rhumes revient avec la rentrée et apporte avec elle son lot d'inquiétudes. En pleine période de hausse des contaminations du Covid-19 - +8.000 nouveaux cas en 24 heures -, difficile parfois de distinguer la rhino-pharyngite bénigne et le Sars-COV-2. A Sèvres, en région parisienne, les patients du docteur Bertrand Boruchot s'interrogent. 

Madeline, retraitée, souffre de maux de gorge et a de la température. Elle a préféré prendre rendez-vous pour se rassurer. Charlotte, mère de 3 enfants, est encore plus inquiète. Son fils a des symptômes mais pas de fièvre. "Il se mouchait beaucoup, pas de fièvre, pas de toux. Je me dis 'mince s'il a ça, il va falloir aller faire un test', et ça prend des heures", confie-t-elle. "On attend des jours, on a une petite inquiétude et on se pose plus de questions."

Ne pas encombrer les laboratoires

Derrière la porte, Bertrand Boruchot assure que près de la moitié des patients viennent pour la même chose. Pour ne pas contribuer à l'engorgement des laboratoires, il fait très attention à ne pas tout de suite prescrire un test PCR. "Quand vraiment le patient peut avoir le nez qui coule, une toux très minime, pas de symptômes associés, aucune fièvre, et qu'il va très bien, on a tendance à se dire qu'on peut attendre un jour, deux jours et voir comment cela évolue", explique le généraliste.

Les premiers symptômes du Covid-19 tels que décrits par les scientifiques évoquent une fièvre supérieure à 38,5 degrés pendant plusieurs jours, une toux sèche, des douleurs musculaires, des nausées et des diarrhées. Le rhume peut quant à lui entraîner des maux de gorge et un écoulement nasal. Si le patient a un ou plusieurs symptômes avec en plus de la fièvre, Bertrand Boruchot prescrit immédiatement un test et lui demande de s'isoler chez lui.