Comment différencier les symptômes de l'asthme de ceux du Covid-19 ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'asthme et le Covid peuvent avoir des symptômes relativement similaires au premier abord. En cette journée mondiale de l'asthme, Europe 1 fait le point sur ce qui peut permettre de différencier les symptômes de l'asthme ou de l'allergie de ceux du Covid, ainsi que les bons gestes à adopter. 

Le nez qui coule et plus d'odorat, est-ce le Covid ou de l'asthme ? Ce dernier est une maladie qui touche plus de 4 millions de personnes en France. Des traitements efficaces existent et pourtant une grande majorité des personnes asthmatiques continuent de souffrir dans leur vie quotidienne car leur asthme n’est pas suffisamment contrôlé. En cette période de Covid, il y a aussi beaucoup de patients qui cofondent les symptômes des allergies avec celles du coronavirus. En cette journée mondiale de l'asthme, Europe 1 résume les principales choses à savoir pour faire la distinction.

Les différences : contexte infectieux, courbature, fébrilité

Avec l’apparition des pollens, les patients avec des problèmes respiratoires affluent chez les pneumologues comme Marc Sapène, président de l’association Asthme et allergies. Ces derniers sont perdus et se demandent s’ils ont des allergies, de l’asthme ou le coronavirus. "Ils ont le nez bouché, des éternuments, ils ne se sentent pas très bien donc il se posent la question", résume le spécialiste.

Une réaction d'autant plus normal "qu'avec le nez bouché on perd l'odorat", rappelle le médecin. "Et comme tout le monde a entendu que c'était un symptôme du Covid, ils se demandent s'ils l'ont." Le plus souvent il s'agit de fausses alertes. Certains éléments doivent pouvoir mettre sur la piste "dans le Covid il y a un contexte infectieux, on a des courbatures, on est fébrile", détaille-t-il. "Au moindre doute on se fait tester et ça permet de trancher", ajoute Marc Sapène. Le numéro vert Asthme et Allergies Infos service au 0800.19.20.21 peut aussi aiguiller les malades.

La prise du traitement est un geste barrière

Même si le Covid et l'asthme touchent tous les deux les voies respiratoires, "les asthmatiques, quand il s'agit d'asthme modéré, ne sont pas particulièrement à risque. Ce n'est pas un facteur aggravant, ni pour ce qui est du risque d'attraper le virus, ni pour ce qui est d'un risque de forme sévère", détaille le docteur Sophie Grieu, allergologue à Paris, membre de l'Association Asthme & Allergies. Ils ne présentent pas non plus de risques pour la vaccination. 

"En revanche, en cas d'asthme sévère ou mal contrôlée, les patients deviennent à risque" d'attraper le Covid, explique-t-elle. Un constat auquel Marc Sapène souscrit. "Lorsque la muqueuse est inflammatoire les virus rentrent plus facilement à l'intérieur du corps et on a plus de chance de se faire contaminer. Donc message pour les asthmatiques et allergiques : faites bien votre traitement."

Le traitement contre l’allergie ou l’asthme devient comme un geste barrière contre le Covid. Encore plus pour les personnes asthmatiques qui prennent des corticoïdes en inhalateur. Selon une étude menée par des chercheurs anglais, ce traitement éviterait davantage aux patients de faire une forme grave du Covid.