Coronavirus : quelles recommandations pour les asthmatiques et les allergiques ?

  • A
  • A
asthme
Face au coronavirus, le docteur Epstein conseille aux patients asthmatiques sous corticoïdes de ne surtout pas arrêter leur traitement. © Coltsfan, Pixabay
Partagez sur :
Suite à de nombreuses questions relatives aux asthmatiques et allergiques, le docteur Madeleine Epstein, allergologue, a tenu a rappeler, sur Europe 1, que les patients atteints d'asthme ne devaient sous aucun prétexte cesser ou diminuer leur traitement face au coronavirus. Contre les allergies, celles-ci rappelle également l'importance de poursuivre la prise d'antihistaminiques.
INTERVIEW

"J'ai reçu des mails de patients me disant qu'ils allaient baisser leur dose" de traitement, s'inquiète le docteur allergologue Madeleine Epstein, sur Europe 1. L'émission Sans Rendez-vous lui a donné la parole, vendredi, pour passer un message aux allergiques et asthmatiques tentés de cesser ou de diminuer leurs traitements en pleine épidémie de Covid-19.

"Ce n'est pas du tout ce qu'il faut faire", avertit l'allergologue. "Les asthmatiques ne sont pas plus à risque que tout le monde d'attraper le virus, mais la question est de savoir s'ils vont développer une forme plus sévère", nuance-t-elle. "Il faut être prudent et la meilleure protection est d'équilibrer ses bronches, de les mettre au repos pour qu'elles ne soient pas trop réactives et inflammatoires, et ainsi diminuer le risque", ajoute le docteur Epstein. Pour cela, il est donc impératif de ne pas arrêter le traitement.

 

Pour les asthmatiques, poursuivre la prise de corticoïdes

Mais que doit donc faire un asthmatique qui commence à se sentir essoufflé, et à avoir de la fièvre ? Même circuit que n'importe quelle autre personne, affirme l'allergologue. "Il doit passer par le circuit recommandé. S'il a des symptômes, il doit appeler le Samu pour suivre le circuit 'suspicion de coronavirus'".

"Dans toutes les pathologies vous avez des degrés de sévérité variables", ajoute-t-elle, évoquant des asthmes légers et des asthmes plus sévères. "Dans tous le cas, tout le monde doit faire très attention, limiter les contacts, se laver les mains et continuer de prendre les médicaments qui équilibrent leur pathologie".

"Les antihistaminiques vont protéger"

Quid des allergiques ? Le printemps est là, et bientôt les premiers pollens. Les antihistaminiques peuvent-ils présenter un risque face au coronavirus comme les anti-inflammatoires ?, demande un auditrice. Au contraire, répond le docteur Madeleine Epstein : "Les antihistaminiques vont protéger".

"Une étude a démontré que le fait d'avoir une réaction allergique peut rendre plus sensible et plus fragile aux infections, et le fait de bloquer l'histamine qui entraîne l'allergie permet d'être moins fragiles aux infections virales", explique l'allergologue. "Il est donc très important de ne surtout pas les arrêter". Ils sont donc bien à différencier des anti-inflammatoires dont la prise est, elle, susceptible d'aggraver l'infection due au coronavirus.

Europe 1
Par Pauline Rouquette