Wauquiez (LR) annonce un "tour de France" de "dialogue avec les Français"

  • A
  • A
La première étape de cette série de déplacements successifs sera le Territoire de Belfort le 1er février.
La première étape de cette série de déplacements successifs sera le Territoire de Belfort le 1er février. © AFP
Partagez sur :
À l'opposé de ce qu'il qualifie de "tournée électorale" d'Emmanuel Macron, le président LR des Républicains a annoncé vendredi qu'il se rendra dans le Territoire-de-Belfort début février. 

Laurent Wauquiez entamera le 1er février un "tour de France" pour avoir un "vrai dialogue avec les Français", qu'il oppose à ce qu'il a qualifié de "tournée électorale" d'Emmanuel Macron, a annoncé vendredi le président des Républicains (LR).

La première étape de cette série de déplacements successifs, qui pourrait s'étaler sur une dizaine de jours, sera le Territoire de Belfort le 1er février, a-t-on précisé chez LR. "Ce que je veux, c'est faire toute une série de déplacements partout sur le territoire dans lesquels l'objectif est d'aller discuter avec des commerçants, d'échanger avec des artisans sur leur lieu de travail, d'aller dans des entreprises discuter avec les salariés, dans des exploitations agricoles, d'aller voir des bénévoles dans les associations, et d'être dans une situation où on écoute", a expliqué Laurent Wauquiez.

"À force de communiquer, vous n'entendez pas". "Un débat, ça ne peut pas être juste un échange avec plus ou moins de monologue dans des salles fermées, avec des scénarios plus ou moins organisés et des questions plus ou moins connues à l'avance. Ça, ça s'appelle une opération de communication. Et à force de communiquer, vous n'entendez pas", a ajouté le président de LR. "Le grand débat, ça ne peut pas être une tournée électorale. Ce doit être des politiques qui acceptent de se remettre en cause, qui prennent le temps et qui écoutent", a-t-il insisté.

"Ce sera l'occasion de présenter nos propositions aux Français". Le président de LR s'est entretenu avec Emmanuel Macron jeudi dans la Drôme avant un débat auquel il était convié en tant que président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. À la sortie, Laurent Wauquiez avait dénoncé "des voyages dans une bulle" et demandé au chef de l'Etat d'échanger "directement avec les Français". Dans la soirée, Emmanuel Macron s'est invité à un débat citoyen à Bourg-de-Péage, dans la Drôme. "Les Républicains veulent s'engager dans ce débat. On le fera avec ce qui est notre ADN, c'est-à-dire en faisant des propositions et en veillant à ce que les vraies priorités des Français ne soient pas oubliées. Et ce tour de France sera aussi l'occasion de présenter nos propositions aux Français", a poursuivi Laurent Wauquiez.

Le parti a par ailleurs envoyé un questionnaire à ses militants recensant ses propositions sur "la dépense publique, le pouvoir d'achat, la sécurité, l'immigration", et en leur demandant leurs propres propositions. "L'objectif est d'enrichir la contribution des Républicains" et que le parti soit "la courroie directe de transmission des grands débats", a conclu le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.