Maxime Minot (LR), favorable à l'extension de la PMA : "Il y a une inégalité sociale qu'il faudrait gommer"

, modifié à
  • A
  • A
Le député LR Maxime Minot est favorable à l'extension de la PMA.
Le député LR Maxime Minot est favorable à l'extension de la PMA. © Thomas SAMSON / AFP
Partagez sur :
Le député de l'Oise Maxime Minot a estimé samedi matin sur Europe 1 que la droite devait "évoluer" sur le sujet de la PMA.
INTERVIEW

Les lignes bougent peu à peu à droite. Alors qu'en 2013, l'écrasante majorité des parlementaires LR s'étaient prononcé contre le mariage pour tous, l'extension de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de lesbiennes devrait recueillir plus de soutien. Parmi les députés de droite qui y sont favorables se trouve Maxime Minot, jeune élu de l'Oise, pour qui "il est temps de légiférer sur le sujet".

"J'ai toujours eu le sentiment qu'il fallait une certaine équité entre Français"

Lui soutient le projet de loi bioéthique, présenté cette semaine en Conseil des ministres, et qui contient donc un volet PMA. "Je pense avant tout à ces 2.000, 3.000 femmes qui partent à l'étranger chaque année pour bénéficier d'une PMA puisque ce n'est pas encore autorisé en France. Je pense à cette question de santé publique, de sécurité de nos compatriotes", explique-t-il samedi au micro d'Europe 1. "J'ai toujours eu le sentiment qu'il fallait une certaine égalité, une certaine équité entre tous les Français."

 

Maxime Minot était déjà pour le mariage pour tous en 2013. "Je me suis dit qu'il fallait évoluer aussi sur la PMA. Depuis que je suis député, j'ai rencontré de nombreuses personnes qui ont fait appel à la PMA. Il y a une inégalité sociale qu'il faudrait gommer." Sur la question de la filiation et de la levée de l'anonymat des donneurs, lui se montre satisfait par le projet de loi actuel. "C'est bien encadré." En outre, le député estime que le texte "permettra de revoir aussi les dons de sperme et d'ovocytes", avec "une évolution sur l'encadrement de ces dons", alors que la France est en manque de donneurs.

Débarrasser la droite de sa "casquette archaïque"

Reste que Maxime Minot et ses autres collègues favorables à la PMA sont minoritaires au sein de LR. Au total, selon notre enquête, entre 15 et 20% des députés de droite devraient dire oui à l'extension de la PMA. "La droite ne peut pas rester sur le bas-côté lors de ce débat. Il est important de montrer qu'on n'a pas cette casquette archaïque qu'on veut toujours nous coller", pointe l'élu de l'Oise. "De nombreux collègues y étaient favorables et n'osaient pas forcément le dire. Je voyais sur le terrain que beaucoup de personnes de droite y sont favorables. Je me dis qu'il est temps de se saisir du sujet et d'évoluer, de ne pas être dans l'opposition systématique."

Et Maxime Minot de rappeler que "personne n'a envie de revivre un acte II du mariage pour tous". À l'époque, "j'avais trouvé le débat affolant dans l'hémicycle", se souvient-il. Pour éviter tout débordement, lui préconise de ne parler que de PMA, et non de gestation pour autrui (GPA). "Si on veut un débat apaisé, il est préférable de se focaliser sur cela."