Jean-Baptiste Djebbari : "Le projet de l'extension de Roissy devra être revu en profondeur"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Un projet d’extension de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle prévoit la construction d’un nouveau Terminal, le T4. Mais avec la crise du coronavirus et la chute du trafic aérien, "le projet devra être revu en profondeur", a demandé mardi matin le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari sur Europe 1.
INTERVIEW

Le projet d’extension de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, à Paris, va-t-il voir le jour ? Le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a estimé que "le projet devra être revu en profondeur", mardi matin sur Europe 1. 

La construction d’un nouveau Terminal, le T4, est prévu par Aéroports de Paris (ADP) pour 2037. Mais avec la crise du coronavirus, le trafic aérien a drastiquement chuté, au point qu’ADP estime qu’un retour à la normale n’interviendra pas avant, au mieux, 2024. "Le projet du Terminal T4 devra être revu en profondeur, c’est une réalité. J’en ai parlé à plusieurs reprises avec Augustin de Romanet, le président d’ADP", a assuré Jean-Baptiste Djebbari.

"Construire sobrement en fonction des besoins"

"Le projet, qui prévoyait à l’horizon 2030 l’accueil de 40 millions de passagers en plus, ne se justifie plus tel qu’il était prévu", a poursuivi le ministre des Transports. Les travaux du T4 doivent débuter au premier semestre 2021, une date qui pourrait être remise en cause. Selon ADP, il faudra en effet attendre entre 2024 et 2027 pour que le trafic des aéroports parisiens, terrassé par le choc de la crise du coronavirus, retrouve son niveau d'avant-crise. 

Jean-Baptiste Djebarri a cependant assuré que l'État accompagnerait ADP pour d'autres projets, mais moins coûteux. "Nous sommes en train d’investir massivement pour l’avion à hydrogène, nous devrons nous doter de capacités aéroportuaires pour l’accueillir. Par contre il y aura besoin d’aménagements, d’accueillir de nouveaux types de trafic et de continuer à pouvoir construire sobrement en fonction des besoins. Et ça, nous allons nous mettre en capacité avec ADP de le réaliser", a certifié le ministre.