"Imposteur", "moralisateur", "courageux" : la classe politique réagit aux vœux de Macron

  • A
  • A
"Intervention lucide et courageuse d'Emmanuel Macron pour #2019", a jugé sur Twitter le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire.
"Intervention lucide et courageuse d'Emmanuel Macron pour #2019", a jugé sur Twitter le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. © Michel Euler / POOL / AFP
Partagez sur :
Lundi soir, les politiques ont été nombreux à commenter les vœux présidentiels sur Twitter, en bien comme en mal. 

Entre la crise des "gilets jaunes" et les rebondissements de l'affaire Benalla, Emmanuel Macron a présenté lundi soir ses vœux aux Français. En une quinzaine de minutes, le président de la République a insisté sur la "colère" entendue en 2018 mais aussi la nécessité d'assurer "l'ordre républicain". Un message accueilli diversement par le reste de la classe politique.

Une intervention "courageuse", juge Le Maire. Les félicitations sont naturellement venus de LREM. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a ainsi tweeté : "'je crois que la France porte en elle un projet inédit : ne plus subir, retrouver la maîtrise de notre vie' : intervention lucide et courageuse d'Emmanuel Macron pour #2019. Maintenant, retroussons nous les manches pour rebâtir ensemble la #France". 

Anne-Christine Lang, députée LREM, a aussi remercié Emmanuel Macron pour son "discours de vérité", sa "détermination", son "engagement" pour la France et pour l'Europe.

Pour Juppé, c'était "excellent". Mais les soutiens ne sont pas venus que du camp de la République en marche. Le maire de Bordeaux, LR, Alain Juppé a ainsi été séduit par les vœux du président : "excellente intervention du Président de la République. Dans la forme comme sur le fond. Le cap est donné. Bonne année à la France". 

"Lunaire", tacle Mélenchon. Jean-Luc Mélenchon, sur Twitter, n'y est pas allé avec le dos de la cuillère : "on ne sait pas pourquoi mais tout ce qu'il dit tombe à plat. Et quand on comprend, on préférerait ne pas avoir entendu. Quel lunaire donneur de leçons". Dans un autre tweet, le leader de la France Insoumise, a écrit : "le président des riches a fait son rideau de fumée. Le partage des richesses, t'as compris Monsieur Macron ?"

"Pyromane" et "moralisateur". Pour la présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, Emmanuel Macron est "un imposteur" ainsi qu'"un pyromane". Il est plutôt "moralisateur" pour Fabien Roussel, le secrétaire national du PCF et "il va poursuivre ses réformes sans tenir compte des colères, des attentes de ceux qui aspirent tout simplement à vivre mieux".

LR a vu un "clip de campagne". Aux yeux de Laurence Sailliet, la porte-parole des Républicains, "le président de la République a récité un texte sans émotion, sans conviction et si loin de la réalité des Français. Un clip de campagne plus que la parole d'un homme d'Etat". Enfin, le porte-parole du PS, Boris Vallaud, a résumé à sa manière l'intervention du président de la République : "débattons tous ensemble de la ligne que j'ai décidé tout seul de ne pas changer".