Fonction publique : Amélie de Montchalin annonce un "renforcement" des règles du télétravail

, modifié à
  • A
  • A
Amélie de Montchalin insiste sur l'efficacité du télétravail dans la lutte contre l'épidémie. 5:33
Amélie de Montchalin insiste sur l'efficacité du télétravail dans la lutte contre l'épidémie. © Europe 1
Partagez sur :
Invitée mercredi d'Europe 1, la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Amélie de Montchalin a annoncé plusieurs mesures pour renforcer le télétravail pour tous les fonctionnaires. "C'est une mesure qui fonctionne", a-t-elle argué. 
INTERVIEW

Alors que l'exécutif cherche toujours à éviter un nouveau reconfinement pour lutter contre l'épidémie de coronavirus, le gouvernement veut insister sur l'importance du télétravail. Car si un relâchement s'est opéré ces dernières semaines aussi bien dans la fonction publique que dans le secteur privé, le télétravail demeure "une mesure qui fonctionne", insiste la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques Amélie de Montchalin. Invitée mercredi d'Europe 1, elle annonce un "renforcement" des règles du télétravail dans la fonction publique. 

La semaine dernière "42% des agents de l'État ont télétravaillé au moins un jour", précise Amélie de Montchalin. "Notre objectif", poursuit-elle, "c'est qu'il y ait plus d'agents qui télétravaillent, et que chacun télétravaille plus de jours, car un jour de plus de télétravail est un pas de plus contre l'épidémie." 

Les réunions proscrites

"On a progressé sur les équipements", assure la ministre, avec notamment "une commande interministérielle de 50.000 ordinateurs qui se déploient chaque semaine". Et d'ajouter : "Nous avons équipé, nous continuons à former, et nous allons renforcer les règles". Parmi les nouvelles mesures prévues par le gouvernement, "nous allons proscrire les réunions", indique Amélie de Montchalin. Et les réunions maintenues en présentiel devront l'être "pour raisons impérieuses", et se tenir "avec moins de six personnes". 

En terme d'équipement, la membre du gouvernement a détaillé deux engagements. Concernant la messagerie, Amélie de Montchalin veut que "chacun puisse avoir, d'ici au 31 mars, toute sa messagerie à distance". "Et on a l'engagement qu'au 1er juillet, 100% des agents qui ont des missions télétravaillables soient équipés d'un ordinateur portable", ajoute-t-elle. 

Enfin, l'exécutif veut aussi renforcer le suivi de l'effectivité du dispositif. "Chaque mardi, avec le président de la République et le Premier ministre, je ferai un point sur les progrès, sur le nombre d'agents qui télétravaillent, et sur le nombre de jours qui sont en télétravail", indique Amélie de Montchalin. 

Europe 1
Par Antoine Terrel