Crise politique en Italie : Marine Le Pen dénonce "un coup d'Etat" de l'UE

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
"L'Union européenne et les marchés financiers confisquent à nouveau la démocratie", a lancé sur Twitter la présidente du FN après le refus du président italien de valider la nomination d'un ministre eurosceptique. 

Marine Le Pen a dénoncé lundi "un coup d'Etat" de l'Union européenne en Italie, où le président Sergio Mattarella s'apprête à désigner Carlo Cottarelli, incarnation de l'austérité budgétaire, pour diriger le pays vers de nouvelles élections. "L'Union européenne et les marchés financiers confisquent à nouveau la démocratie. Ce qui se passe en Italie est un coup d'État, un braquage du peuple italien par des institutions illégitimes. Face à ce déni de démocratie, la colère des peuples grandit partout en Europe !", a écrit la présidente du Front national sur son compte Twitter.

"Crise politique majeure". "Sergio Mattarella se livre à un coup d'État institutionnel, il est normalement le garant des institutions, il doit être au service de la Constitution italienne; il est aujourd'hui au service de l'UE et de la Commission européenne", a déclaré pour sa part sur France 2 le vice-président du Front national Nicolas Bay. "Le M5S et la Lega ont gagné les élections législatives, ils sont parvenus en quelques semaines à un accord complet de gouvernement. Ils ont la légitimité démocratique pour le mettre en oeuvre. Sergio Mattarella essaie de bloquer ce processus, il provoque une crise politique majeure de toutes pièces", a-t-il poursuivi.