Coronavirus : ce qu'Emmanuel Macron attend du sommet du G7

  • A
  • A
Emmanuel Macron sera présent au sommet du G7 à partir de vendredi. 1:30
Emmanuel Macron sera présent au sommet du G7 à partir de vendredi. © AFP
Partagez sur :
Alors que le sommet du G7 doit démarrer vendredi, Emmanuel Macron a d'ores et déjà émis quelques doutes sur les promesses des États-Unis, qui ont promis 500 millions de doses de vaccin pour les pays pauvres et plaident désormais pour une levée des brevets. La France demande donc des clarifications. 

Les pays riches du G7 se réunissent à partir de vendredi jusqu'à dimanche soir en Angleterre, pour le sommet du G7. La question de la vaccination sera au centre des débats, et les pays membres devraient s'engager à distribuer aux pays pauvres un milliard de doses. De son côté, le président américain Joe Biden arrivera sur place avec la promesse d'en fournir la moitié, soit 500 millions. Il y a deux semaines, le successeur de Donald Trump avait déjà créé la surprise en demandant la levée des brevets. Deux sujets sur lesquels l’Europe était en pointe bien avant les États-Unis, ce qu'Emmanuel Macron semble bien décidé à rappeler lors du sommet.

Jeudi soir, lors d'une conférence de presse à l'Élysée, Emmanuel Macron a émis quelques doutes sur les promesses des Etats-Unis. "J’attends d’avoir la proposition précise américaine...  Elle n’est pas mieux-disante, elle est moins précise", a-t-il déclaré. 

Quid des blocages américains sur les exportations ? 

Le président français ne croit pas que Washington imposera une levée définitive des brevets sur les vaccins Covid, alors même que les États-Unis ont attendu d’avoir vacciné une grande partie de leur population avant de partager leurs doses. 

Autre point important sur lequel la France attend des réponses au G7 : les blocages américains sur l’exportation des composants nécessaires à la fabrication de vaccins. "J'espère que ce sera une avancée du G7, car là, c'est un blocage américain. Ce qui, pendant des mois, a empêché le Serum Institute of India de produire pour lui-même et pour l'Afrique, ce sont les restrictions à l'export mises par plusieurs économies, dont l'économie américaine", a-t-il dit. 

Macron veut des clarifications sur les promesses

Emmanuel Macron l’a dit plusieurs fois : il se réjouit que les États-Unis reviennent dans les instances multilatérales, comme le G7, avec l’envie de discuter. Mais pour être certain que Joe Biden prend bien le contre-pied de Donald Trump, la France demande des clarifications sur ses promesses. "Les Américains vont arriver avec une proposition écrite... On va regarder ce qui est le plus efficace et le plus ambitieux. Je me rangerai à la proposition la plus ambitieuse", a expliqué le chef de l'Etat. 

Comme souvent dans ces sommets internationaux, les discussions vont être longues et vives pour arriver à un accord signé par tous les participants. 

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Antoine Terrel