Bretagne, Jura, Var… Jean-Baptiste Lemoyne détaille les régions les plus visitées cet été

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le secrétaire d'État chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, invité jeudi soir sur Europe 1, a fait le point sur la situation du tourisme en France. La Bretagne, la Normandie, le Var ou encore le Jura s'en sortent bien cet été, tandis que les Alpes-Maritimes et le Vaucluse "pâtissent de l'absence de la clientèle internationale". 
INTERVIEW

Cet été, près de 7 Français sur 10 ont préféré passer leurs vacances dans l'Hexagone plutôt qu'à l'étranger. Mais quelles régions sont les plus visitées par nos compatriotes ? Le secrétaire d'État chargé du Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne, invité jeudi soir sur Europe 1, a fait le point sur la situation du tourisme dans le pays.

"Les régions qui tirent leur épingle du jeu sont la région sud, la Bretagne, la Normandie ou encore la Nouvelle-Aquitaine. On voit une meilleure répartition des flux sur l’ensemble du territoire", a-t-il détaillé, alors que le secteur touristique est sévèrement touché par la pandémie de coronavirus

La clientèle internationale manque aux Alpes-Maritimes et au Vaucluse, le succès de l'Aveyron et du Jura 

Le secrétaire d'État a cependant constaté "des situations contrastées selon les territoires", en prenant l'exemple du Sud-Est. "Ce que l’on observe c’est une clientèle française très présente, avec +20% de touristes français dans le Var. Mais les Alpes-Maritimes et le Vaucluse pâtissent de l’absence de la clientèle internationale", explique-t-il. 

D'autres régions habituellement moins touristiques ont elles eu les faveurs des Français cet été. "A l’inverse, des territoires plus ruraux comme l’Aveyron ou le Jura tirent très bien leur épingle du jeu et voient de nouvelles clientèles arriver", assure Jean-Baptise Lemoyne.  

"On peut faire le tour du monde en faisant le tour de France" 

Le secrétaire d'État s'est également réjoui que "7 Français sur 10 (aient) choisi de rester en France, alors que les années précédentes on voyait de plus en plus de voyageurs passer leurs vacances sur le bassin méditerranéen. On peut faire le tour du monde en faisant le tour de France, il y a tellement de variétés de paysages !", s'est exclamé le secrétaire d'État.