Coronavirus : les enjeux de la rencontre entre Emmanuel Macron et les artistes

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron sera en visioconférence mercredi avec 12 acteurs du monde de la culture. 2:49
Emmanuel Macron sera en visioconférence mercredi avec 12 acteurs du monde de la culture. © AFP" data-image-id="54718865-5">
Partagez sur :
Emmanuel Macron est particulièrement attendu sur ce dossier, alors que les acteurs du monde de la Culture, intermittents, chanteurs et comédiens, alertent depuis le début de la crise sanitaire sur la précarité de leur situation. Mercredi matin, le président de la République s'est entretenu avec plusieurs artistes. Cette rencontre devrait être suivie de quelques annonces.

Depuis le début de la crise déclenchée par le nouveau coronavirus, le monde de la culture appelle à l’aide. Interdiction des rassemblements, fermetures des salles de spectacles et des cinémas… c’est toute l’industrie culturelle qui est à l’arrêt quasi complet, et qui s’inquiète. Une visioconférence est organisée depuis 10h30 à l’Elysée, réunissant 12 artistes qui doivent présenter leurs doléances au chef de l’Etat : Catherine Ringer, Tolédano & Nakache, Sébastien Daucé, Mathilde Monnier, Stanislas Nordey, Aurélien Bellanger, Sandrine Kiberlain, Abd Al Malik, Sabine Devieilhe, Norah Krief, Laurent Grasso et Camille Decour.

Pas de syndicats professionnels avec le Président, pas de représentants de l’industrie culturelle mais des artistes qui vivent de leur art… et qui doivent rappeler à Emmanuel Macron la fragilité de la culture, notamment des petites structures, des intermittents.

Il y a des tweets qui créent trop d’attentes. Samedi dernier, Emmanuel Macron a publié un message où il promettait d’accompagner les artistes, de les soutenir, et il évoquait "des premières décisions en ce sens mercredi". Le monde du spectacle se sait en sursis ; avec l’incertitude d’une reprise dans un secteur où les gestes barrières sont quasi impossibles.

Des mesures qui tardent à venir

Au sein de l’exécutif, on connait l’enjeu. "Personne ne sera laissé sur le bord du chemin", a promis mardi à l’Assemblée le ministre de la Culture Frank Riester, sauf que rien n’a encore été présenté pour le moment.

Dans l’entourage du président, on prend conscience que ce tweet a généré énormément d’attentes... sauf qu’il est trop tôt. "Il ne faut pas se tromper, on n’en est pas encore à annoncer un plan de relance", explique l’Elysée. En clair : la culture est importante mais il faudra tout de même d’abord sauver l’hôpital.

Vers un report de la réforme de l'audiovisuel

Mercredi, il y aura probablement quelques annonces : des mesures pour les intermittents, des aides pour le spectacle vivant, pour l’édition, ou encore le report de la réforme de l'audiovisuel. Mais Emmanuel Macron a surtout prévu d’écouter les artistes, leurs difficultés. Il n’est pas sûr toutefois que cela soit suffisant pour convaincre le monde de la culture qu’il ne sera pas le grand oublié de la crise actuelle. "Il ne faut pas se tromper, on n’en est pas encore à annoncer un plan de relance", prévient également un conseiller. Comprendre : la culture est importante mais il faudra tout de même d’abord sauver l’hôpital…

Europe 1
Par Jean-Rémi Baudot, édité par Romain David