Sandrine Quétier explique son départ soudain de la présentation télé pour la fiction

  • A
  • A
sandrine quétier 2:30
Sandrine Quétier joue dans la série TF1 "Léo Matteï, brigade des mineurs" © Europe 1
Partagez sur :
En 2017, Sandrine Quétier arrête d'un coup l'animation d'émissions télé pour se consacrer à une carrière artistique. Celle qui est aujourd'hui comédienne dans la série de TF1 "Léo Matteï, brigade des mineurs", diffusée chaque jeudi soir, explique dans l'émission "Ça fait du bien" les raisons de sa décision.
INTERVIEW

Elle est de retour sur TF1, mais pas à la tête d'une émission. Sandrine Quétier joue dans la nouvelle saison de la série Léo Matteï, brigade des mineurs, lancée la semaine dernière. L'ancienne animatrice télé explique jeudi dans l'émission Ça fait du bien pourquoi elle a décidé en 2017 de plaquer son ancienne carrière pour se lancer dans le métier de chanteuse et de comédienne. Un choix "pas du tout compliqué" à faire, assure-t-elle, bien qu'elle ait, au début, divisé ses revenus par plus de quatre.

Une étiquette qui colle à la peau

"Ça, ce n'est pas grave, c'est des maths", tranche-t-elle. "Je jouais déjà de la comédie, je faisais de la musique, mais je ne m'y consacrer pas autant que je le souhaitais. Et je ne voulais pas terminer aigrie en ayant des regrets de ne pas l'avoir fait." Sandrine Quétier fait donc un choix radical : se mettre "au pied du mur, arrêter la télé et démarrer de zéro".

C'est sur France 3 qu'elle décroche alors son premier rôle, dans la série policière Magellan. Suviront des rôles dans Meutres dans le Jura et Joséphine ange gardien. Ce "changement d'étiquette" n'a pourtant pas été naturel. "C'est extrêmement compliqué en France", observe la comédienne, qui estime que son passé d'animatrice est parfois un frein. "Tout ce que je demande, c'est de faire passer les castings", explique-t-elle. "Après, on me prend ou on ne me prend pas, mais je demande au moins d'avoir cette opportunité-là. Ce n'est pas toujours le cas."

Un talent repéré par Nikos

Côté personnages, la comédienne a une préférence pour un certain type de rôles : "les vraies méchantes". Ce qui tranche avec son image publique. "C'est parce que j'ai l'air gentille que je n'ai pas envie de rôles comme ça", explique-t-elle. "J'aimerais beaucoup jouer des personnages tordus, des personnages complexes."

S'il y a bien une personne qui n'a pas été surprise par la reconversion de Sandrine Quétier, c'est Nikos Aliagas, avec qui elle animait l'émission 50 minutes inside. "Quand on tournait l'émission, on se marrait bien. On racontait beaucoup de bêtises, et on passait plus de temps à tourner des choses qui ne pouvaient pas être montées, que des choses qui passaient à l'antenne", se souvient la comédienne. "Toi t'es comédienne, il faut que tu sois comédienne" lui disait alors son acolyte. "Ça fait plus de dix ans que Nikos me dit ça. C'est vrai que ça a raisonné un petit peu", confie Sandrine Quétier.

Europe 1
Par Alexis Patri