Pourquoi Patrick Cohen s'est très vite montré méfiant envers Didier Raoult

, modifié à
  • A
  • A
patrick cohen 3:11
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
Le journaliste d’Europe 1 et de France 5, qui a officié pendant tout le confinement sur le plateau de C à vous, où il s’est fait remarquer par ses analyses et ses prises de positions contre Didier Raoult, raconte pourquoi il s’est méfié du professeur installé à Marseille et devenu star des réseaux sociaux.

Ils ont été, chacun à leur niveau, des stars du confinement. D’un côté, Didier Raoult, infectiologue convaincu d’avoir trouvé avec l’hydroxychloroquine un remède efficace face au Covid-19,  largement soutenu sur les réseaux sociaux et récemment auditionné par la commission d'enquête parlementaire. De l’autre, Patrick Cohen, chroniqueur dans C à vous, et qui a souvent pris le contrepied du directeur de l’IHU de Marseille. Les prises de position du journaliste, qui officie également le week-end sur Europe 1, ont été souvent saluées, parfois critiquées, pendant les semaines où les Français étaient enfermés chez eux. Il explique mardi sur Europe 1 pourquoi il s’est montré d’emblée extrêmement prudent vis-à-vis du professeur Raoult.

"Didier Raoult, je l’avais croisé une fois ou deux auparavant sur le plateau de C à vous ces dernières années, il venait présenter ses livres. Et dès qu’il est réapparu sur la scène scientifique, j’avais quelques warnings qui s’étaient allumés", raconte Patrick Cohen au micro de Pascale Clark, dans Culture Média.

Et le journaliste d’énumérer les facteurs qui l’ont poussé à la méfiance. "Un scientifique qui 1) dit, dans ses livres ou ses chroniques, qu’il ne croyait pas au réchauffement climatique ou que plus exactement il ne le voyait pas; 2) que Darwin avait tout faux, il en a fait un livre; 3) qu’il y a des questions à se poser sur les vaccins et le nombre de vaccins à administrer… Ne serait-ce que ces trois choses-là, moi, ça me pose un problème", détaille Patrick Cohen. "Ces warning se sont allumés sur le crédit scientifique accordé à quelqu’un qui avance tout ça sans démonstration et à rebours du consensus scientifique général sur ces questions-là."

Alors comment contrer un homme dont l’audience et le nombre de supporters a explosé pendant le confinement ? "Essayer d’apporter un peu de rationalité, d’éléments d’explication, de faits, de logique", répond Patrick Cohen. "C’est difficile, c’est très difficile, et je ne suis pas certain d’avoir convaincu ou d’avoir fait changer la conviction de qui que ce soit. Mais il faut faire le boulot quand même et essayer de montrer les failles du raisonnement ou d’une démarche scientifique contesté par la plupart, sinon par la quasi-totalité des scientifiques."