Coronavirus : 29.920 morts en France, les réanimations restent en baisse

, modifié à
  • A
  • A
Covid-19 coronavirus
29.920 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie de Covid-19. © Jody Amiet / AFP
Partagez sur :
L'épidémie de Covid-19 reste maîtrisée en France, mais les autorités sanitaires continuent d'appeler à la plus grande vigilance. Près de 450 personnes ont été placées en quatorzaine après des cas dans une école de Lyon et la situation inquiète en Guyane. 

Le reflux épidémique se poursuit dans de nombreux pays, comme en France où le Louvre, le musée le plus grand et le plus visité du monde rouvre ses portes lundi. Toutefois, la crise sanitaire liée au coronavirus n'est pas terminée : près de 450 personnes ont été placées en quatorzaine après des cas dans une école de Lyon. Par ailleurs, l'inquiétude demeure en Guyane qui frôlait, samedi, les 5.000 cas de Covid-19. 

Les principales informations à retenir

  • La France enregistre 29.920 morts du coronavirus, soit 27 de plus depuis vendredi 
  • Près 450 personnes sont en quatorzaine après des cas dans une école de Lyon
  • La pandémie de Covid-19 a fait plus de 534.000 morts à travers le monde

29.920 morts en France, le solde reste négatif en réanimation

29.920 personnes sont décédées en France depuis le début de l’épidémie (+27 depuis vendredi soir), dont 19.423 personnes au sein des établissements hospitaliers, selon un dernier bilan publié lundi soir. Le solde reste négatif en réanimation, avec 25 malades de COVID-19 en moins par rapport à vendredi. 7.850 personnes sont actuellement hospitalisées pour le Covid-19 (dont 548 en réanimation) et 98 nouvelles admissions ont été enregistrées en 24 heures (dont 10 en réanimation). "Le virus circule toujours et de nouveaux cas groupés sont découverts chaque jour (324 cas groupés depuis le 9 mai, dont 3 nouveaux, mais 197 clôturés)", écrit également la Direction générale de la santé dans son communiqué.

Près de 450 personnes en quatorzaine après des cas dans une école de Lyon

Près de 450 élèves et personnels d'un groupe scolaire de Lyon devront respecter quatorze jours d'isolement, jusqu'au 13 juillet, après la confirmation de six cas de Covid-19 au sein de leur établissement, a indiqué lundi l'Agence régionale de santé. Plusieurs classes du groupe scolaire Gilbert Dru (école élémentaire et maternelle), situé dans le 7e arrondissement de Lyon "sont concernées".

"De ce fait, le protocole sanitaire prévoit un dépistage et des mesures d'isolement pour l'ensemble des effectifs personnels et élèves", précise l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes.

Réouverture du Louvre en version post-Covid

Le Musée du Louvre, le plus grand et le plus visité au monde, rouvre ses portes lundi sur un registre mineur, avec toutes les précautions possibles et sans les multiples touristes américains et asiatiques habituels en cette saison. La crise du coronavirus a déjà causé "plus de 40 millions d'euros de pertes" au Louvre, a annoncé son président-directeur, Jean-Luc Martinez, qui s'attend à trois années financièrement difficiles.

70% de l'établissement public, soit 45.000 m2, seront accessibles. Les secteurs très fréquentés, ainsi que les Antiquités, notamment égyptiennes, seront ouverts au public. Les lieux plus complexes à gérer resteront pour l'heure fermés. Les réservations horodatées sont ouvertes depuis le 15 juin sur internet et restent la voie privilégiée pour accéder au Louvre, mais il sera possible de tenter sa chance en venant sur place s'il y a des créneaux restés libres. On vous explique tout dans ce papier.

Les pompiers dénoncent la gestion de la crise

Une administration de la Santé dépassée, des préfets "relégués au second plan", un numéro d'urgence saturé... La Fédération nationale des sapeurs-pompiers, a dénoncé, dimanche dans un rapport au vitriol, la gestion de l'épidémie de Covid-19. Révélé par Le Parisien, ce document destiné au ministère de l'Intérieur "n'est pas finalisé et ne devait pas fuiter dans la presse", a regretté auprès de l'AFP le colonel Hugues Deregnaucourt, vice-président de la Fédération.

L'organisation, qui représente les 247.000 pompiers de France, assume toutefois les critiques formulées dans ce document particulièrement cinglant vis-à-vis du ministère de la Santé et de ses Agences régionales de santé (ARS). "Les préfets ont très longtemps été aveugles, aucune descente d'informations n'était faite par les délégués territoriaux des ARS", a déclaré le colonel Deregnaucourt. Europe 1 vous explique dans le détail leurs griefs.

Près de 5.000 cas en Guyane, des patients transférés vers les Antilles

"Nous ne sommes pas loin du pic épidémique, qui va arriver dans les prochains jours", a affirmé le préfet de Guyane, Marc Del Grande, dimanche sur Europe 1. La Guyane frôlait les 5.000 cas, samedi, (4.913 cas, +355 cas en 24 heures), dont 129 patients hospitalisés, 23 en réanimation, et 16 décès, poussant ses trois hôpitaux à déclencher le "plan blanc" pour faire face à l’épidémie qui s’accélère. La Guyane est actuellement le département français le plus touché par le Covid-19.

Outre les renforts de personnels soignants envoyés sur place, un avion militaire a par ailleurs été déployé pour effectuer des évacuations sanitaires de patients vers les Antilles. "Deux ont déjà été effectuées, d’autres sont prévues lundi", a précisé Marc Del Grande.

Reconfinement à Madagascar, et dans le nord-ouest de l'Espagne

Deux mois après son déconfinement, Antananarivo, capitale de Madagascar, est de nouveau placée en confinement, à partir de lundi, en raison d'un regain de propagation du coronavirus, a annoncé dimanche la présidence malgache.

Même sort pour les 70.000 habitants d'une région côtière en Galice, dans le nord-ouest de l'Espagne. Ces derniers sont, depuis dimanche, de nouveau soumis à des mesures de confinement en raison d'une hausse de contaminations. Les habitants de 14 localités ne pourront donc pas sortir de la zone, ni se réunir à plus de 10 personnes.

Plus de 534.000 morts dans le monde, l'Inde devient le troisième pays le plus touché

La pandémie a fait au moins 534.306 morts dans le monde, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 11 heures. Plus de 11 millions de cas d'infection ont été diagnostiqués dans 196 pays et territoires. Les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 129.947 décès. Suivent le Brésil (64.867), le Royaume-Uni (44.220) et l'Italie (34.861). Samedi, le Mexique est par ailleurs devenu le cinquième pays dans le monde le plus endeuillé par le coronavirus avec 30.639 décès. Ce bilan le hisse désormais devant la France, qui compte actuellement 29.893 morts.

L'Inde a enregistré, dimanche, un record de cas de coronavirus, au moment où s'ouvre un centre de traitement de masse à New Delhi. Le ministère de la Santé a rapporté un peu moins de 25.000 nouveaux cas et 613 morts dues au coronavirus en 24 heures, soit la plus forte hausse quotidienne depuis le début de la pandémie dans le pays fin janvier, pour 19.693 décès. Seuls les États-Unis et le Brésil ont désormais déclaré davantage de cas que l'Inde, qui passe devant la Russie. Le bilan humain est cependant bien moindre pour le second pays le plus peuplé de la planète.

De son côté, l'Afrique du Sud a enregistré plus de 10.000 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures, un record qui laisse craindre une flambée des infections dans le pays. En effet, 10.853 nouveaux cas ont été recensés samedi.