Hôpital à Central Park et navire militaire : New York en état de guerre face au coronavirus

, modifié à
  • A
  • A
Hôpital de campagne New York Central Park coronavirus Bryan R. Smith / AFP 1:01
Un hôpital de campagne a été installé à New York en plein coeur de Central Park. © Bryan R. Smith / AFP
Partagez sur :
La région de New York, la plus touchée par le coronavirus aux Etats-Unis, mobilise d’importants moyens pour faire face à la propagation de l’épidémie. Un hôpital de campagne a été installé en plein Central Park et un navire militaire a été dépêché dans le port de la ville.

New York est engagée dans une course contre la montre pour faire face au coronavirus. La mégapole, épicentre de l’épidémie aux Etats-Unis avec plus de 33.000 cas et presque 800 morts, mobilise d’importants moyens pour faire face à l’afflux de patients. Un navire militaire est arrivé lundi dans le port de la ville, alors qu’un hôpital de campagne a été dressé en plein coeur de Central Park.

Un navire-hôpital d’une capacité de 1.000 lits

L’image est saisissante : un immense bateau militaire, tout blanc, avec ses croix rouges sur la coque qui passe devant la statue de la Liberté pour venir s’amarrer à Manhattan, sur fond de skyline. L’USNS Comfort, un navire-hôpital d’une capacité de 1.000 lits et 12 blocs opératoires, est arrivé lundi à New York. Il doit permettre de décharger les hôpitaux new-yorkais de malades nécessitant des soins intensifs non liés au coronavirus.

Un hôpital de campagne en plein Central Park

Autre image frappante : un hôpital de campagne est en train d’être installé en plein coeur de Central Park. Le lieu a été choisi car il se trouve en face de l'un des hôpitaux du groupe Mount Sinai, dans le quartier d'East Harlem.La structure est mise en place par Samaritan's Purse, une organisation humanitaire évangélique basée en Caroline du Nord et qui a dépêché sur place une soixantaine de personnes. L’hôpital de campagne aura une capacité de 68 malades et devrait être opérationnel d’ici à mardi.

Un engin porte-palette qui dépose des corps dans un camion réfrigéré

New York donne l’impression d’être une véritable zone de guerre. Les décès s’accélèrent au point que des corps sont désormais conservés dans des camions frigorifiques. Une vidéo a beaucoup ému les New Yorkais ce week-end : un engin porte-palette qui dépose des corps, enveloppés dans des sacs mortuaires, dans l'un de ces camions réfrigérés :

Le maire de New York Bill de Blasio a souligné que la ville avait encore besoin d'urgence, rien que pour tenir la semaine, de quelque 400 respirateurs artificiels et de renforts de personnel médical. Et ce, alors que le pic de l’épidémie n’est pas encore attendu avant, au moins, deux à trois semaines.

Europe 1
Par Xavier Yvon avec Julien Ricotta et AFP