Ecologie : "L’élection de Biden permet de renverser la tendance" selon Laurence Tubiana

  • A
  • A
Joe Biden, Biden, manifestation, Los Angeles
Joe Biden s'est engagé à faire revenir les Etats-Unis dans les accords de Paris sur le climat. © Apu GOMES / AFP
Partagez sur :
L'élection du nouveau président Joe Biden annonce le retour des États-Unis dans les accords de Paris sur le climat. La présidente de la fondation européenne pour le climat, Laurence Tubiana, a partagé, dimanche sur Europe 1, son enthousiasme de voir un défenseur de l'environnement accéder à la Maison-Blanche.
INTERVIEW

Quelques heures après l'annonce de son élection à la présidence des États-Unis, samedi, Joe Biden a donné un discours devant ses partisans et appelé à mener à bien la "bataille pour sauver notre planète du réchauffement climatique". Invitée d'Europe 1 dimanche, la présidente de la fondation européenne pour le climat, Laurence Tubiana, s'est réjouie de la victoire du candidat démocrate qui devrait créer, selon elle, une rupture en matière d'écologie. "Le mouvement international avait énormément souffert de la sortie des États-Unis de l’accord de Paris décidée par Donald Trump. L’élection de Joe Biden permet de renverser la tendance", affirme-t-elle.

En effet, le retour des États-Unis dans le giron des accords de Paris devrait être l'une des premières grandes décisions diplomatiques du futur 46e président américain, "dès le mois de janvier 2021", rappelle Laurence Tubiana. "Sur le plan international, ça a encore énormément d’importance", affirme celle qui fut l'une des principales architectes des négociations de la COP21.

Le verrou du Sénat ?

Le concours de la première puissance mondiale est nécessaire pour renforcer la dynamique enclenchée par d'autres états. La Chine, le Japon, la Corée ont initié des politiques vertes ambitieuses, explique-t-elle, tout comme l'Union européenne qui a "tenu bon". Lors de sa campagne, Joe Biden a esquissé les contours d'une politique environnementale pouvant impliquer l’arrêt des subventions aux énergies fossiles, le développement des énergies renouvelables ou encore des engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Certains prédisent pourtant qu'il sera difficile pour Joe Biden et son équipe de prendre des mesures fortes sans le soutien du Sénat, qui restera vraisemblablement sous domination républicaine. "Bien sûr, le vote du Sénat va avoir une importance considérable", concède Laurence Tubiana, "mais il peut faire beaucoup de choses sur la base des ordonnances, c'est à dire sans passer par la loi." Le combat pour l'écologie pourrait bien prendre un nouveau tournant.

Europe 1
Par Antoine Cuny-Le Callet