Coronavirus : "La méfiance et la discrimination contre la communauté asiatique doivent être condamnées", appelle l’ambassadeur de Chine en France

, modifié à
  • A
  • A
Lu Shaye était l'invité d'Europe 1 lundi. 1:38
Lu Shaye était l'invité d'Europe 1 lundi. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Invité d'Europe 1, lundi, pour parler de l'épidémie de coronavirus, l'ambassadeur de Chine en France,​ Lu Shaye, s'est exprimé sur les discriminations dont est victime la communauté asiatique en France. Il a appelé à la solidarité et à l'empathie face à une épidémie qui "n'a pas de frontière".
INTERVIEW

L'ambassadeur de Chine en France,​ Lu Shaye, était l'invité d'Europe 1, lundi. Il a dressé un état des lieux de l'épidémie de coronavirus qui sévit actuellement et qui a déjà fait 362 morts en Chine et aux Philippines. En France, des actes de discriminations à l'encontre de la communauté asiatique sont rapportés. Lu Shaye les a fermement condamnés et a appelé à la solidarité.

"J'ai vu des reportages et des commentaires sur les réseaux sociaux. J'aimerais croire que ce sont des cas isolés.", a-t-il déclaré. Il a cependant rappelé que "la plupart des Français sont solidaires avec la Chine", louant l'attitude du président Emmanuel Macron, de la maire de Paris ou encore du directeur général de la santé.

"Défi commun de l'humanité"

L'ambassadeur de Chine en France a ensuite réitéré son appel à la solidarité : "L'épidémie n'a pas de frontière et ne distingue pas les nationalités. Les maladies infectieuses émergentes sont un défi commun de l'humanité. Personne n'est à l'abris de cette menace. En ce moment difficile, l'empathie et la coopération s'avèrent encore plus précieuses tandis que la méfiance et même la discrimination doivent être condamnées."

 

Europe 1
Par Antoine Cuny-Le Callet