Coronavirus : le dépistage de masse expérimenté à Liverpool

  • A
  • A
A Liverpool un club de tennis municipal transformé en centre de dépistage. 1:32
A Liverpool un club de tennis municipal transformé en centre de dépistage. © Oli SCARFF / AFP
Partagez sur :
Le gouvernement britannique souhaite tester massivement la population. Pour vérifier l'utilité d'une telle mesure, ils l'expérimentent à Liverpool, où 65.000 personnes peuvent être testées chaque jour depuis vendredi.
REPORTAGE

Une opération de dépistage massif du coronavirus a commencé vendredi à Liverpool. Dans le cadre de cette opération, les quelque 498.000 habitants de la ville, qu’ils aient des symptômes ou non, se verront offrir des tests régulièrement, environ toutes les deux semaines. La ville a les moyens de tester près de 8% de sa population chaque jour, sur la base du volontariat. 

"Une opportunité de ramener le virus sous contrôle"

Le maire de la ville, Joe Anderson, a montré l'exemple devant les caméras dans un club de tennis municipal transformé en centre de dépistage. Il y a trois semaines, le maire travailliste de la ville a perdu son frère ainé emporté par le coronavirus et il tient plus que tout au succès de cette opération de test de masse. "Environ 13 personnes sont mortes chaque jour à Liverpool ces sept derniers jours, soit 94 personnes. Notre taux d'infection est toujours trop élevé, nos hôpitaux sont submergés. Nous avons une opportunité de ramener le virus sous contrôle et nous allons la saisir", a-t-il affirmé.

Le dépistage peut aussi se faire à l'école ou sur le lieu de travail. Le test n'est pas obligatoire et l'opération compte donc sur la bonne volonté des participants. Vendredi, ils étaient des centaines à faire la queue devant les nouveaux centres de test. "Après vous être fait tester, vous pouvez avoir l'esprit tranquille, puisque vous savez que vous n'êtes pas en danger", explique une habitante qui a décidé de franchir le pas.

Un test avant généralisation dans le pays

Environ 2.000 soldats ont été déployés à Liverpool pour aider les personnels hospitaliers à effectuer ce dépistage de masse. Grâce à ces moyens humains et financiers, la ville a la capacité de tester 65.000 personnes par jour.

Le gouvernement britannique, qui a investi 110 milliards d’euros dans le dépistage de masse, espère que les tests à grande échelle deviennent une arme contre le virus et permettent de limiter les mesures restrictives. Si les résultats, attendus dans deux semaines à Liverpool, sont probants, cette méthode sera étendue au reste du pays. 

Europe 1
Par Anaïs Cordoba édité par Guilhem Dedoyard