Affaire Estelle Mouzin : l’avocat qui a gagné la confiance de Monique Olivier

  • Copié
Eloïse Bertil
Dans l’affaire Estelle Mouzin, la justice s’est heurtée pendant 16 longues années au silence de Michel Fourniret et de Monique Olivier. Puis l’ex-femme du tueur en série, qui semblait toujours en retrait, a commencé à s’ouvrir. Dans "L’Ombre", le podcast Original produit par Spotify et Europe 1 Studio, Me Richard Delgenes, l’avocat de Monique Olivier, décrit pour la première fois en détails sa relation hors-normes avec sa très discrète cliente.

Comment instaurer une relation de confiance avec une femme qu’on a été chargé de défendre et qui n’est autre que l’épouse d’un tueur en série ? Me Delgenes, l’avocat de Monique Olivier, a accepté de raconter une scène qui remonte à 2004 et qui se déroule dans les coulisses de l’affaire Estelle Mouzin : celle de la toute première rencontre avec sa cliente à la maison d’arrêt d’Arlon, en Belgique. A l’époque, le tueur en série Michel Fourniret a été interpellé pour avoir tenté d’enlever une jeune fille et Monique Olivier a commencé à parler aux enquêteurs, évoquant une série de meurtres et de viols. "La première fois, le client ne fait pas confiance à son avocat. Il faut apprendre à se connaître un minimum", explique Me Delgenes, au micro de Chloé Triomphe dans le podcast "L’Ombre".

 

 

 

Monique Olivier n’est pas bavarde, mais l’avocat la décrit comme quelqu’un de "sympathique”. “Quels que soient les faits commis, il y a un lien qui se crée. Elle n’est pas fermée, mais on a du mal à avoir une conversation longue avec elle. On sent qu’elle est méfiante", résume Richard Delgenes. Cette rencontre, c’est le point de départ d’une relation de presque 20 ans entre l’avocat pénaliste et une cliente qui a transformé sa vision de la justice. Et dont il a appris à gagner la confiance petit à petit.

 

>> Retrouvez notre dossier spécial sur l'affaire Estelle Mouzin et l'ombre de Michel Fourniret en cliquant ici

 

En 2021, après la mort de Michel Fourniret, la situation a radicalement changé : Monique Olivier se retrouve seule face à la justice pour répondre des crimes et des viols commis par le tueur en série avec sa complicité. Sans la présence de Fourniret, elle semble désormais moins réticente à parler de la disparition d’Estelle Mouzin, en 2003, à Guermantes, l’un des dossiers où les preuves matérielles sont les moins nombreuses. L’avocat Me Delgenes explique ainsi son changement d’attitude : "Elle ne veut pas ‘prendre’ pour Michel Fourniret, et dès qu’on commence à l’interroger, c’est ce qui la bloque. Elle veut être retenue coupable pour ce qu’elle a fait, en tant que complice, et pas pour le reste." 

 

Vous voulez écouter ce podcast ?

"L'ombre" est un podcast de cinq épisodes d'environ trente minutes chacun, à retrouver gratuitement et en exclusivité sur la plateforme d'écoute Spotify.

 

Et pour gagner sa confiance définitivement, Me Delgenes assume d’utiliser parfois des méthodes peu orthodoxes, comme introduire un chien dans le bureau de la juge d’instruction lors des interrogatoires pour créer un climat apaisé. "Monique Olivier aime bien les animaux, parce qu’elle faisait un travail pour dresser les chiens aveugles en maison d’arrêt. Les chiens lui apportent beaucoup de calme", justifie-t-il. Pour l’avocat pénaliste, dont le rôle reste de défendre sa cliente, la vérité est aussi à ce prix.

Pour découvrir d’autres scènes inédites de cette grande affaire criminelle, écoutez "L’Ombre", la contre-enquête de Chloé Triomphe sur la disparition d’Estelle Mouzin.

 

"L’Ombre", un podcast Original produit par Spotify et Europe 1 Studio

Journaliste : Chloé Triomphe

Réalisateur : Christophe Daviaud

Production Europe 1 Studio : Fannie Rascle 

Production Spotify : Laura Cordier et Claire Hazan