Écologie : la Suède invente une carte bleue qui se bloque lorsque l’on dépasse son quota de CO2

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
L'édito économique d'Axel de Tarlé est une chronique de l'émission Trois heures d'info
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Il y a un pays en Europe qui est à la pointe en matière d’écologie, c’est la Suède où est lancée une nouvelle carte de crédit, un peu particulière.

C'est une Carte de Crédit qui indique les émissions de C02 pour chacun de nos achats. Si vous achetez un pantalon fabriqué en Chine, on vous indique "20 kilo de C02 dans l'atmosphère".
C'est MasterCard qui lance cette carte de crédit en Suède en partenariat avec une start-up qui est justement capable de mesurer les émissions de C02 pour chaque produit.

Il y a deux versions de cette Carte de Crédit ?

L'une qui indique simplement les rejets de C02, ce qui est déjà une révolution. Aujourd'hui, on connait le prix des choses, bientôt on connaitra leur empreinte carbone.
L'autre version de cette carte de crédit est plus autoritaire puisqu’elle se bloque quand vous avez dépassé un certain quota de C02. Vous recevez un message du type "achat refusé, quota de C02 atteint".

Il faut savoir qu'un Français rejette en moyenne 12 tonnes de C02 par an, c'est beaucoup trop.
Pour être neutre du point de vue du carbone, il ne faudrait pas dépasser les deux tonnes de C02, soit six fois moins.

Dans la vie de tous les jours, il faut surveiller son bilan carbone et procéder à des arbitrages.
Un Paris-Lyon en Voiture c'est 100 kilo de C02. En TGV, c'est un kilo de C02.
De même, un filet de dinde, c'est trois fois moins de C02 dans l'atmosphère qu'un filet de bœuf.

C'est un gadget cette carte de crédit-C02 ou est-ce que ça pourrait changer radicalement notre vie quotidienne ?

Tout ce qui vient de Suède en matière d’écologie s'impose très vite.
Dans l'aérien, tout le mouvement contre l'avion est venu de Suède et on parle désormais de taxer le kérosène au niveau européen ou d'interdire des lignes intérieures.
Ce serait un changement radicale cette carte de Crédit C02.
Aujourd'hui, le réchauffement climatique c'est l'affaire des gouvernements, des grandes entreprises, de Total ou de la COP 21. Subitement, ça devient notre affaire de façon très concrète et individuelle.