Pâques : pourquoi les chocolats resteront plus longtemps dans les rayons cette année

  • A
  • A
pâques chocolat
Les fabricants de chocolat misent sur une fête plus étalée dans le temps (photo d'illustration). © AFP
Partagez sur :
Comment distribuer les œufs en plein confinement ? Alors que de nombreux parents font face à un casse-tête, ce week-end, les artisans chocolatiers misent, eux, sur une fête plus étalée dans le temps : si les mesures étaient levées dans quelques semaines, il serait encore temps de cacher des poules et des lapins dans le jardin. 

Le quatrième week-end de confinement pour freiner l'épidémie de coronavirus n'est pas un week-end comme les autres : c'est Pâques, et l'heure de la traditionnelle chasse aux œufs. Comment les distribuer aux enfants dans ces conditions ? Tandis que les parents se creusent la tête, les professionnels du secteur s'adaptent, et tablent sur une fête plus étalée dans le temps. 

13.000 tonnes de chocolat vendues à Pâques 2019

Premier élément rassurant : en magasin les quantités ne manquent pas. Les chocolats de Pâques ont été fabriqués bien avant le confinement, et ont donc pu être livrés. C'est un soulagement pour les gourmands, mais aussi pour les fabricants, puisque c'est la plus grande période de vente après Noël. L'an dernier, plus de 13.000 tonnes de chocolat avaient été vendues en grandes surfaces. 

Les œufs, lapins et autres poules seront là, d'accord. Mais y-aura-t-il du monde pour les acheter, alors qu'il est recommandé de limiter ses déplacements et que tous les lieux publics sont fermés ? "Je pense que tout le monde ne va pas forcément respecter la date de Pâques", avance Jean-Baptiste Santoul, vice-président du syndicat du chocolat.

"Un calendrier un peu plus décalé"

"Oui, les cloches vont passer, mais est-ce qu'elles passeront à la bonne date ? Je n'en suis pas si sûr", poursuit-t-il. "C'est pour ça que nous nous sommes accordés pour faire durer Pâques plus longtemps : on est convaincus que les gens vont faire Pâques d'une façon ou d'une autre, mais peut-être de manière avec un calendrier un peu plus décalé."

Un accord a donc été passé avec la grande distribution : les chocolats vont rester dans les rayons plus longtemps que d'habitude, avec dans l'idée que les consommateurs puissent organiser de vraies chasses aux œufs si le confinement est levé ou assoupli dans les semaines qui viennent. 

Europe 1
Par Carole Ferry, édité par Margaux Lannuzel