Les mauvais chiffres de lancement de la Playstation 5 et de la Xbox Series X

  • A
  • A
Xbox Series X
Au lancement, sur deux mois, il s'est vendu 30% de Xbox Series de moins par rapport à la Xbox One, en 2013. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :
Selon un observateur bien informé de l'industrie du jeu vidéo, les ventes des dernières consoles, la Playstation 5 et la Xbox Series X, sont bien inférieures à celle de la précédente génération. C'est un problème d'offre : à cause du Covid et d'un problème d'approvisionnement en composants, les fabricants n'ont pas suffisamment de stock.

Où sont passées les consoles de jeux vidéo ? Des dizaines de milliers de Français en quête d'une Playstation 5 ou d'une Xbox Series X se posent actuellement la question. Les consoles de dernière génération, fabriquées respectivement par Sony et Microsoft, sont introuvables, autant en magasin que sur Internet. Depuis leur sortie en novembre, rares sont les heureux qui ont pu s'en procurer une. Les fabricants ne communiquent pas de chiffres mais, selon le site Ludostrie, généralement très bien informé sur le secteur opaque des jeux vidéo, fin décembre, il s’était vendu, en France, 165.000 Playstation 5 et 86.000 Xbox Series X.

À titre de comparaison, en 2013, lors du lancement de la précédente génération de consoles, dans le même laps de temps, il s’était écoulé 240.000 Playstation 4 et 126.000 Xbox One, soit 30% de plus. Les stocks sont donc limités et c’est principalement la faute du Covid, qui a mis les usines de Sony et Microsoft au ralenti. "Déjà, en temps normal, nos usines ont des capacités de production limitées. Le Covid a créé des contraintes supplémentaires, nous avons dû nous adapter", a expliqué à Europe 1 Ina Gelbert, la patronne de Xbox France.

Problème de composants

Même Phil Spencer, le patron monde de Xbox a présenté ses excuses aux joueurs, dans une vidéo publiée sur Youtube. "J'aimerais qu'on ait plus de consoles mais elles se vendent tellement vite. On ne les retient pas, je vous assure, on les fabrique aussi vite que possible. Toutes les usines tournent à plein régime", a-t-il affirmé. "J'étais encore au téléphone la semaine dernière avec nos fournisseurs pour essayer d'avoir plus de composants. Je veux vraiment remercier les gens pour leur patience, on fait de notre mieux !"

Malgré tous les efforts des fabricants, les ruptures de stocks vont durer. Au-delà du Covid, il y a un problème de composants. Microsoft et Sony font en effet appel au même fournisseur pour leurs cartes graphiques, AMD, qui n’arrive pas à satisfaire tout le monde. Dans le scénario optimiste, il faudra attendre mars, voire avril, pour avoir un approvisionnement de consoles à peu près satisfaisant.